Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 18 Nov 2018, 20:20

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Oct 2006, 12:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Mai 2006, 12:32
Messages: 776
Localisation: Paris
duc de Raguse a écrit:
Le racisme, à en croire sa définition stricte, est le fait de croire en l'inégalité des races humaines et d'en établir une idéologie.

OK. Je comprends.
Je ne sais pas exactement de quand date la définition stricte de cette idéologie.
Je me demande, simplement, si le seul fait de la définir comme telle, suffit à gommer la portée (ou la définition) de précédents comportements ?
Je ne sais pas si je suis bien clair. :shock: :lol:

duc de Raguse a écrit:
Je ne pense pas que les modernistes aient été dans ce cas, même si l'on ne peut nier le sentiment de supériorité que certains affichaient dans les colonies et lors de la traite des noirs.

Ce sentiment de supériorité était d'ailleurs partagé par beaucoup (pour ne pas dire par tous).
Y compris parmi ceux que l'on imagine aujourd'hui penser le contraire, des esprits modérés ou éclairés.

duc de Raguse a écrit:
Mais asservir certaines civilisations ou peuples ne fut pas chose nouvelle dans l'histoire humaine au XVIIIème siècle. Lorsqu'une cité grecque était vaincue par sa voisine, dans certains cas elle était rasée et sa population réduite en esclavage. Dans les civilisations amérindiennes, asiatiques et africaines cela se pratiquait aussi.

Je sais bien.
Et bien avant et bien après encore le XVIIIème.

duc de Raguse a écrit:
Peut-on parler de racisme pour autant ?

Je me disais que oui. Quoi d'autre ?

duc de Raguse a écrit:
De xénophobie certainement, mais de racisme, je ne sais trop... :?

Ah! Cette nuance... :roll:
C'est un petit peu compliqué pour moi. :lol:
A la lecture de sa définition sur Wiki, je me dis que, effectivement, certaines attitudes étaient purement hostiles et axées autour de stéréotypes. Mais d'autres consistaient bien à défendre l'idée de la supériorité d'une catégorie de population sur une autre à partir de critères basés sur l'apparence. (Je cite :lol: ).
Bref, j'imagine donc que les perceptions étaient à la fois racistes etxénophobes. :lol:
Mais j'insiste, le sujet est sans doute trop pointu pour moi. :wink:

duc de Raguse a écrit:
P.S. : ne voyez nullement en moi un défenseur du commerce triangulaire !

Mais non ! :wink:
I'm not so cliché, même si je viens de démontrer le contraire. :lol:

_________________
Cœurs sensibles, cœurs fidèles qui blâmez l’amour léger, si l’amour porte des ailes n’est-ce pas pour s’envoler ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Oct 2006, 17:46 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5753
Localisation: Dans son monde...
Pour ma part, ayant été nourri au même lait que le duc de Raguse, je me refuse à parler de racisme au XVIII ème siècle.

C'est le fait religieux, puis le fait national qui dominent l'Europe, du Moyen-Age à l'époque moderne et non les distinctions raciales.
Par ex, l'antisémitisme médiéval est essentiellement religieux et secondairement économique.
Les théoriciens racistes nazis considéraient le christianisme comme le principal responsable de la disparition de la "conscience de race" dans l'Europe moderne.

Certes, au XVI ème siècle, après la conquête des Amériques, certains commencent à parler "d'infériorité et de perversité naturelles" des peuples conquis... :(
Et Bartholomé de Las Casas ou Montaigne sont bien seuls pour réfuter ces thèses... :(

On ne peut nier qu'il y ait une "mentalité raciste" dans les colonies européennes au XVIII ème siècle du fait du développement de l'esclavage mais l'idéologie raciste en tant que telle et telle qu'elle a été définie par le duc de Raguse ne se développe réellement qu'au XIX ème siècle même si l'on en peut en voir les prémices à la fin du XVIII ème.

La philosophie rationaliste et égalitaire du XVIII ème siècle s'oppose aux sentiments racistes puisqu'elle affirme l'universalité de l'homme.

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Oct 2006, 20:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Mai 2006, 12:32
Messages: 776
Localisation: Paris
Pourquoi je me suis lancé là dedans ?! :pleur: :lol:
J'ai confiance en vos lumières, et vous remercie pour vos commentaires.

Louis-Auguste a écrit:
Pour ma part, ayant été nourri au même lait que le duc de Raguse, je me refuse à parler de racisme au XVIIIème siècle.

Ok. Mais alors quoi ?

Louis-Auguste a écrit:
C'est le fait religieux, puis le fait national qui dominent l'Europe, du Moyen-Age à l'époque moderne et non les distinctions raciales.

Ok. Je suis.
Il n'y a pas de racisme, mais du rejet de celui qui est de l'autre religion en somme.

Louis-Auguste a écrit:
Par ex, l'antisémitisme médiéval est essentiellement religieux et secondairement économique.

Ok, je suis. :lol:

Louis-Auguste a écrit:
Les théoriciens racistes nazis considéraient le christianisme comme le principal responsable de la disparition de la "conscience de race" dans l'Europe moderne.

Je ne le savais pas. :shock:
Est-ce notamment pour l'idée que l'homme et la femme sont tous frères et soeurs (depuis Adam et Eve) :oops: ?
Ou que, selon les critères du baptème, le seul rejet de l'autre n'était pas dans sa couleur de peau par exemple, mais bien dans l'appartenance à une religion ? (Comme évoquez plus haut).

Louis-Auguste a écrit:
Certes, au XVIème siècle, après la conquête des Amériques, certains commencent à parler "d'infériorité et de perversité naturelles" des peuples conquis... :(
Et Bartholomé de Las Casas ou Montaigne sont bien seuls pour réfuter ces thèses...

Restent-ils si peu nombreux à les réfuter ?
La phrase de Diderot citée dans Wiki, est-elle de la xénophobie, puisque basée sur des stéréotypes ?

Louis-Auguste a écrit:
On ne peut nier qu'il y ait une "mentalité raciste" dans les colonies européennes au XVIIIème siècle du fait du développement de l'esclavage mais l'idéologie raciste en tant que telle et telle qu'elle a été définie par le duc de Raguse ne se développe réellement qu'au XIXème siècle même si l'on en peut en voir les prémices à la fin du XVIIIème.

Soit.
Entendu pour un développement au XIXème, selon cette définition.
Mais donc, avant, comment définissez-vous cela ?

Louis-Auguste a écrit:
La philosophie rationaliste et égalitaire du XVIIIème siècle s'oppose aux sentiments racistes puisqu'elle affirme l'universalité de l'homme.

Yep ! Je suis cette fois.
Jusqu'à aboutir à la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. :lol:
Mais pourquoi le rationalisme ne s'oppose t-il pas, du coup, avec ce que vous dites du religieux un peu plus haut ?
Bref (attention, j'étais nul en philosophie) le rationalisme n'a t-il pas ouvert une porte vers ces interprétations pseudo-scientifiques racistes ?

Et dans les faits ?
Il y a tout de même un problème avec l'exclavagisme dans les colonies. Et en métropole même, comment étaient réellement acceptés les hommes et femmes de couleur ?

C'est trop compliqué pour moi je crois ! :lol:
Je tourne en rond.
Merci à vous deux pour vos efforts, je file poster sur d'autres sujets. :bounce:

_________________
Cœurs sensibles, cœurs fidèles qui blâmez l’amour léger, si l’amour porte des ailes n’est-ce pas pour s’envoler ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Oct 2006, 09:06 
Hors ligne

Inscription: 24 Avr 2005, 20:54
Messages: 48
Localisation: Bavière
Mon cher Louis-Auguste,

Je ne peux que rejoindre ces précisions et ce complément d'analyse ! :boire2:
Car si l'on suit cette logique de plaquer les doctrines de Gobineau et de Chamberlain (fin du XIXème siècle), qui fondent la pensée raciste "rationnalisée" au XVIIIème siècle, alors les monarques européens et leurs représentants dans les colonies sont à placer sur le même plan que les exécutants sauvages du IIIème Reich.
C'est un peu plus complexe que cela, il me semble. :wink:

_________________
"Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule"


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage