Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 19 Déc 2018, 08:25

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 26 Fév 2009, 11:00 
Hors ligne

Inscription: 11 Oct 2005, 16:05
Messages: 315
J'ai beaucoup aimé aussi. :D

Bien sûr, il y a des imprécisions, des libertés prises çà et là... On épinglera cette maladroite scène du jupon qui tombe...

Mais, l'un dans l'autre, l'essentiel est respecté, la psychologie des personnages est cohérente, même si étonnante... C'est peut-être justement ça que j'ai préféré, ce regard frais posé sur Louis XVI et Marie Antoinette. Leurs rapports complexes, les hésitations de la reine, la ligne de conduite du roi...

_________________
te voir encore me rappelle à la vie


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Fév 2009, 14:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2007, 00:15
Messages: 684
Localisation: Paris
Maria-Antonia a écrit:
J'ai moi aussi enfin vu un Louis XVI plus proche de celui que j'imagine ! :bravo: :wink:


Chacun a "son " Louis XVI ....
Quant à moi, celui ci est vraiment trop jeune, trop svelte, trop petit et trop juvénile. Balmer était "mon" Louis XVI .
Madame royale est, elle, trop agée .
Et que dire de Robespierre ....le comédien est vraiment très moche .
Je me contenterai des physiques ....

_________________
"De tous les legs du passé qui commandent notre présent, le legs du XVIIIe siècle est un des plus importants". Pierre Chaunu.
http://lesmenus-plaisirs.com


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Fév 2009, 17:47 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5753
Localisation: Dans son monde...
Balmer était bien, c'est vrai mais j'ai vraiment beaucoup aimé ce "nouveau" Louis XVI.
L'actrice qui jouait la Reine m'a bien plu aussi. Je ne la connaissais pas. :oops:
C'est vrai, Clio, que l'actrice qui interprète Madame Royale est un peu trop âgée pour le rôle mais pour plagier Aurore, cela équilibre car habituellement, elle est toujours trop jeune. Et pour une fois, le personnage avait un peu de texte et ouvrait la bouche pour faire autre chose que bailler ou prendre une expression horrifiée.

J'ai bien aimé Robespierre, moi, avec ses habits et coiffure impeccables et ses petites lunettes. :mrgreen:
Puisqu'on en est à parler de Max, c'était assez comique de le voir réuni avec tous les autres et le duc d'Orléans. Cela m'a fait sourire même si cette scène avait le mérite de vouloir expliquer la position de chacun, suite au départ du Roi.

L'acteur qui interprétait Danton manquait d'épaisseur et de charisme selon moi.

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Fév 2009, 18:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2007, 00:15
Messages: 684
Localisation: Paris
Je réponds sur internet explorer et je lis sur firefox :d'où un décalage ...
Je n'ai donné mon opinion que sur les corps car pour les comportements ...Il est vrai que certains rapprochements......vraiment étrange.
Oui, Maximilien était coiffé comme il aimait l'être et portait ses lunettes mais quelle tronche ! Cela m'a vraiment gênée :shock:

_________________
"De tous les legs du passé qui commandent notre présent, le legs du XVIIIe siècle est un des plus importants". Pierre Chaunu.
http://lesmenus-plaisirs.com


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Fév 2009, 21:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Jan 2006, 16:42
Messages: 548
Localisation: Touraine
clioxviii a écrit:
Maria-Antonia a écrit:
J'ai moi aussi enfin vu un Louis XVI plus proche de celui que j'imagine ! :bravo:
Chacun a "son " Louis XVI ....


Je pensais bien plus au caractère et à la psychologie du roi qu'à son physique.
Sur ce point il manquait certes d'un peu d'embompoint. Quant à son âge... il avait 36 ans au moment des faits !

_________________
Il n'y a que les passions et les grandes passions, qui puissent élever l'âme aux grandes choses. (Denis Diderot)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Fév 2009, 00:30 
Hors ligne

Inscription: 14 Mar 2006, 23:07
Messages: 269
Oui, moi j'aime beaucoup Antoine Gouy aussi, mais je trouve dommage que le scénario ait manqué de nuances. Son interprétation aurait tout eu à y gagner. J'ai l'impression que l'équipe de tournage n'a pas pris le temps de discuter des enjeux historiographiques et c'est regrettable pour une fiction historique qui revendique un parti-pris historique qui tranche. Bien sûr, on pourra dire que c'était à chacun de se documenter, mais tout cela a eu lieu dans un laps de temps assez court.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Fév 2009, 15:11 
Hors ligne

Inscription: 11 Oct 2005, 16:05
Messages: 315
clioxviii a écrit:
Maria-Antonia a écrit:
J'ai moi aussi enfin vu un Louis XVI plus proche de celui que j'imagine ! :bravo: :wink:


Chacun a "son " Louis XVI ....
Quant à moi, celui ci est vraiment trop jeune, trop svelte, trop petit et trop juvénile. Balmer était "mon" Louis XVI .
Madame royale est, elle, trop agée .
Et que dire de Robespierre ....le comédien est vraiment très moche .
Je me contenterai des physiques ....

Balmer n'est pas très grand non plus... :mrgreen: Non, c'est vrai, il suffit de le voir à côté de la juge dans "Boulevard du palais".

Mais il est génial en Louis XVI, je trouve aussi ! :D Il est génial tout court, d'ailleurs... :D

_________________
te voir encore me rappelle à la vie


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Fév 2009, 15:48 
Hors ligne

Inscription: 06 Nov 2006, 09:49
Messages: 31
Localisation: Paris
Eh bien moi mon préféré c'est le Louis XVI de "La Marseillaise" d'abord :jump: Bon d'accord je sors mais avouez que la scène de la lecture du manifeste de Brunswick est cultissime !

Et donc sinon... c'est trop, définitivement trop. On se croirait dans Pauvre Blaise, le petit chéri morfle mais il est bon, et il en redemande parce qu'il ne fait que son devoir... il y a certaines choses très bien vues (les accès de violence notamment, que j'ai beaucoup appréciés, le bagou aussi, même s'il fait gentiment abstraction du fait que Loulou a une toute petite tendance à la blague pas drôle) mais Louis XVI raviraviravi d'une monarchie constitutionnelle, absolument pas jaloux d'un pouvoir absolu dont on l'a privé parce que trop occupé à être jaloux d'une femme qui n'a d'yeux que pour un petit jeune homme (parce que bon, là, Fersen, ça frôle le détournement de mineur), il faudrait voir à écouter mémé hurler dans les orties où on l'a balancée !
Mais je suis fan de certaines scènes, notamment de celle où Marie-Antoinette vient râler à côté du carrosse que Louis XVI et Mme Elisabeth poussent et qu'elle remonte quand elle a fini :bravo:
Madame Royale... bon, ils ont du croire que s'ils lui donnaient le droit de ne pas avoir la tête penchée à droite elle ressemblerait moins au Vigée-Lebrun. Elle est plus âgée que le rôle, aussi. Mais bon sang, ça fait du bien d'en voir une qui sorte un peu du lot "enfants royaux" et qui est dotée d'une personnalité propre, même si son rôle ne sert qu'à mettre en valeur pôpa (comme à peu près tout le reste du téléfilm, mais c'est tellement rare que je me donne modérément le droit de râler. Comment ça "on dirait pas" ?).
Sinon... pitié. On a vu ce que donnait le Louis XVI moyen de nombreux films sur la Révolution en général et sur des révolutionnaires en particulier. Est-ce que c'est une raison pour nous organiser un atelier pâtisserie (il y en a bien un qui cassait des oeufs on est d'accord ?) de toute la smala frères ennemis compris ? J'ai adoré le "tiens, ce serait pas mal une nouvelle constitution !" "Mais oui, la bonne idée que voilà!".
Pitié pour la minute Beauchesne à la toute fin également.

Mais sinon... ben c'était quand même beaucoup mieux monté qu'Henri IV (jeux de mots ridicules, moi ? Que nenni) cette affaire, j'ai passé une bonne soirée.
Et encore plus en lisant un certain blog orléaniste qui exulte devant le premier téléfilm sur "la Vérité" alors même que le duc d'Orléans en prend copieusement pour son grade.

Voili voilou...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Mar 2009, 01:45 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5753
Localisation: Dans son monde...
Le téléfilm n'a pas plu au magazine L'Histoire... :lol:
L'auteur de l'article pointe naturellement les scènes qui nous ont fait sourire... et démonte le tout de façon sévère.
Il conteste la vision donnée du roi dans le téléfilm. C'est de bonne guerre et peu étonnant puisque effectivement, ce Louis XVI là était décapant...

Le magazine L'Histoire, dans son numéro de mars 2009 a écrit:
Tout a changé, même Varennes !


C'est l'histoire d'un mari très amoureux, et de sa femme que fait rêver le joli minois d'un jeune homme. Le soupçon ronge le mari, qui reçoit une lettre de dénonciation. Le choc est tel qu'il s'évanouit, avant de passer sa fureur sur un malheureux cerf, puis de menacer son épouse. Celle-ci l'amadoue en laissant choir ses jupes (ah, les mains sanglantes du chasseur sur la chair nue !). Mais ils ont eu le temps d'échanger des propos amers.
"Cela fait si longtemps, grince-t-il, que nos lits ne nous servent plus qu'à dormir !"

Bref, un couple sur lequel on ne parierait pas un clou.
On aurait tort. Dans la passe dangereuse qu'ils traversent - où le chevalier servant aurait pu leur être utile, mais le mari, pas fou, l'a congédié -, les époux se retrouvent. "Je t'ai toujours aimé, je n'aimerai que toi", roucoule-t-elle. "Il a fallu cette adversité pour que tu te jettes dans mes bras", soupire-t-il, mélancolique mais comblé. Ils se font l'aveu réciproque de leurs torts. Happy end ? Pourtant pas, car la dernière image est celle de la guillotine, qui expédie le mari.

Le croiriez-vous, il s'agit de Louis XVI et Marie-Antoinette, et de leur malencontreuse équipée à Varennes.
Ce "docu-fiction", produit par France 2 - une tonne de fiction, une pincée de docu, et dans cette chétive part documentaire tant d'erreurs historiques qu'il serait fastidieux de les énumérer -, s'abrite sous un titre évocateur d'une collection célèbre, prometteur et qui ne tient aucune de ses promesses : "le jour où tout a changé".
Il a ému les professeurs d'histoire qui y ont vu un parti pris lourdement idéologique.

Du côté de la Révolution en effet, figures avinées, traîtres et lâches partout, pas un propos sensé, ni un personnage sympathique. De l'autre, un roi saint et martyr. Mais aux qualités que Louis XVI avaient en effet - intelligence, tendresse familiale et stoïcisme face au malheur -, on a ajouté si libéralement celles qu'il n'avait pas - esprit de décision, humour, sans compter le charme physique - qu'on finit par le caricaturer lui aussi. A ce taiseux on a même prêté l'éloquence : "Peuple de France, vous êtes le plus glorieux des peuples, je vous aime".

Un tel monument de niaiserie et de vulgarité si superbement indifférent à la vérité historique mérite-t-il l'indignation ? Pour le mettre par terre, comptons plutôt sur le ridicule. Entre tant de scènes grotesques, détachons celle-ci : sur la route de Varennes, la famille royale s'arrête au bord de l'eau le temps d'un charmant déjeuner sur l'herbe. A trois pas de là, s'activent de jolies lavandières pleines d'un bon sens paysan : "A Paris, il n'y a plus personne qui travaille", dit l'une d'elles. Le roi batifole et boit chopine avec elles; ils échangent des propos égrillards, sous l'oeil de Marie-Antoinette, chez qui s'allument, enfin, la jalousie et l'amour : "Les lavandières vous ont tourné la tête, Louis !" Quand on vous disait que ce jour-là, tout a changé !

Pierre Lemoine
professeur d'histoire


Là où je ne le suis pas c'est lorsqu'il affirme :

Citation:
Du côté de la Révolution en effet, figures avinées, traîtres et lâches partout, pas un propos sensé, ni un personnage sympathique.


:shock:
Il ne m'a pas semblé que le téléfilm soit tombé dans ce travers, loin de là.
Il me semble difficile de faire passer les journées d'octobre pour une simple visite des appartements...Et le traitement m'en a paru sobre dans le téléfilm. A Varennes encore, je n'ai pas vu de figures avinées.

Que tout dans ce téléfilm ne soit pas conforme à la réalité, c'est une évidence mais je n'y ai pas vu plus de travestissement que dans d'autres oeuvres où l'on nous présente un Louis XVI ne pensant qu'à manger, boire et ne comprenant rien à rien... :roll:

Citation:
[...]C'est l'histoire d'un mari très amoureux, et de sa femme que fait rêver le joli minois d'un jeune homme. Le soupçon ronge le mari, qui reçoit une lettre de dénonciation. Le choc est tel qu'il s'évanouit [...]


Quant à la pseudo lettre de dénonciation - dénoncée par l'auteur de l'article :lol: - et qui provoque le trouble du roi alors qu'il se trouve à la chasse, c'est tout sauf une lettre de dénonciation.
C'est dans une lettre à sa soeur Sophie qu'Axel de Fersen écrivit, grosso modo, Je ne puis être à celle que j'aime alors je ne veux être à aucune.
Il n'est donc pas insensé - pour les besoins du film -de penser que cette lettre ait pu être lue par la Poste...et que son contenu ait été rapporté au roi...

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Mar 2009, 11:46 
Hors ligne

Inscription: 14 Mar 2006, 23:07
Messages: 269
Euh oui, là je dois bien dire que c'est l'une des critiques les moins pertinentes que j'aie pu lire et pourtant, je m'en suis coltiné une bonne partie puisque je tente de réaliser une petite enquête sur la réception du téléfilm.

Je comprends qu'on s'arrête sur la scène de la chasse. Depuis le début, je me doute que c'est celle qui fera le plus parler. Personnellement, je l'aime beaucoup esthétiquement et je la trouve en outre utile à plusieurs titres. D'une part, elle permet en effet de mettre en avant des aspects souvent occultés de la personnalité de Louis XVI et également de pointer la peur qu'il pouvait inspirer à sa femme. D'autre part, son caractère esthétisant vient rappeler qu'il s'agit bel et bien d'une oeuvre de fiction et réveiller la vigilance du spectateur quant aux outrances du scénario.

Pour la critique en elle-même, je ne vois pas l'intérêt de tout faire porter sur le traitement de l'affaire Fersen. Si c'était vraiment le plus gros problème, je crois que la polémique n'existerait pas. Encore une fois, ce qui m'intéresse là-dedans c'est que l'interprétation de l'anecdotique permet de mieux poser la personnalité et la relation entre les personnages.

En plus, Pierre Lemoine aurait pu éviter les grosses ficelles du genre : "il y a tellement d'erreurs que je ne vais pas les énumérer" et les pseudo-arguments d'autorité des profs d'histoire.

Là où je lui donne raison, et où je rejoins Maialen, c'est effectivement sur le traitement caricatural des mouvements de foule et des révolutionnaires qui dénote une vision clairement conservatrice. Mais pour la personnalité de Louis XVI, on pourra conseiller une petite lecture de Joël Félix à Pierre Lemoine.
Quant à l'éloquence, pour le coup, dans le téléfilm, c'est pas ce qu'il y aura de mieux rendu, le discours ne sonne pas très juste, on n'y croit pas.

Mais merci à Louis-Auguste d'avoir signalé cet article. Je vais l'ajouter à mon dossier.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage