Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 18 Juil 2019, 04:36

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juin 2007, 14:03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Mai 2006, 12:32
Messages: 776
Localisation: Paris
:shock: :P Oh ! Thomas C., peut-être pourriez-vous nous indiquer (dans la section Technique de notre forum) avec quel programme vous parvenez à capturer une image fixe depuis une vidéo ?

Quant à vous, comtesse, revenez-nous vivante (avec vos photos) ! :duel:

_________________
Cœurs sensibles, cœurs fidèles qui blâmez l’amour léger, si l’amour porte des ailes n’est-ce pas pour s’envoler ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juin 2007, 14:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2007, 01:17
Messages: 108
Voilà qui est fait, et bon GN à Clio!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Juil 2007, 16:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Mai 2007, 19:19
Messages: 517
Localisation: Bayonne (64)
Thomas B. a écrit:
Nous avons donc, pour l'instant, Xavier C. et Stanley Kubrick d'un côté,

J'ai connu des compagnies plus désagréables. ;)

Mais, en l'occurrence, je n'ai fait que rapporter que ce que j'ai trouvé dans un livre. Je ne me poserai donc pas en connaisseur des règles.
J'ai tenté de trouver des éclaircissements sur le net, notamment sur des sites italiens (mots-clés de ma recherche : gioco/giochi + carte + faraone), mais sans succès pour l'instant.

_________________
Faites un tour chez Monsieur de C.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Juil 2007, 12:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2007, 00:15
Messages: 684
Localisation: Paris
J'ai un beau livre sur les jeux mais il est en italien....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Sep 2007, 15:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2007, 00:15
Messages: 684
Localisation: Paris
Je viens de m'offrir " Jouer autrefois" d'Elisabeth Belmas, un professeur d'histoire moderne de Paris XIII.
"Cette histoire du jeu dans la France moderne envisage l'activité ludique comme un phénomène social global.Elle montre qu'en parlant des sociétés, les jeux disent souvent la vérité".
L'ouvrage est dense ; je pense y trouver des renseignements sur le pharaon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Sep 2007, 08:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2007, 20:09
Messages: 37
Localisation: Québec, Canada
ClioXVIII, vous dites que vous avez fait un tapis pour jouer au pharaon, comment l'avez-vous divisé?

A-t-on des tableaux, des originaux de tapis pour vous être documentée sur à quoi resemblait cet espace de jeu?

Le film Barry Lynton nous en donne un aperçu...mais dans le détail?
Il y a des cases, mais aussi des chiffres, lettres?

Dans Diderot, il y a mention de chiffres...

Voyez ce qu'il y est dit:


"PHARAON, s. m. (Jeu de hasard) les principales règles de ce jeu sont,

Que le banquier taille avec un jeu entier composé de cinquante-deux cartes.

Qu'il tire toutes les cartes de suite, mettant les unes à sa droite, & les autres à sa gauche.

Qu'à chaque main on taille, c'est-à-dire de deux en deux cartes : le ponte a la liberté de prendre une ou plusieurs cartes, & de hasarder dessus une certaine somme.

Que le banquier gagne la mise du ponte, lorsque la carte du ponte arrive à la main droite dans un rang impair, & qu'il perd, lorsque la carte du ponte tombe à la main gauche, & dans un rang pair.

Que le banquier prend la moitié de ce que le ponte a mis sur la carte, lorsque dans une même taille, la carte du ponte vient deux fois ; ce qui fait une partie de l'avantage du banquier.
Et enfin que la derniere carte qui devroit être pour le ponte, n'est ni pour lui, ni pour le banquier ; ce qui est encore un avantage pour le banquier ;

D'où l'on voit, 1°. que la carte du ponte n'étant plus qu'une fois dans le talon, la différence du sort du banquier & du ponte est fondée sur ce qu'entre tous les divers arrangemens possibles des cartes du banquier, il y en a un plus grand nombre qui le font gagner, qu'il n'y en a qui le font perdre, la derniere carte étant considérée comme nulle ; 2°. que l'avantage du banquier augmente à mesure que le nombre des cartes du banquier diminue ; 3°. que la carte du ponte étant deux fois dans le talon, l'avantage du banquier se tire de la probabilité qu'il y a que la carte du ponte viendra deux fois dans une même taille ; car alors le banquier gagne la moitié de la mise du ponte, excepté le seul cas où la carte du ponte viendroit en doublet dans la derniere taille, ce qui donneroit au banquier la mise entiere du ponte ; 4°. que la carte du ponte étant trois ou quatre fois dans la main du banquier, l'avantage du banquier est fondé sur la possibilité qu'il y a que la carte du ponte se trouve deux fois dans une même taille, avant qu'elle soit venue en pur gain ou en pure perte pour le banquier. Or cette possibilité augmente ou diminue, selon qu'il y a plus ou moins de cartes dans la main du banquier, & selon que la carte du ponte s'y trouve plus ou moins de fois.

D'ou l'on conclut encore que pour connoître l'avantage du banquier, par rapport aux pontes, dans toutes les différentes circonstances du jeu, il faut découvrir dans tous les différens arrangemens possibles des cartes que tient le banquier & dans la supposition que la carte s'y trouve, ou une, ou deux, ou trois ou quatre fois, quels sont ceux qui le font gagner, quels sont ceux qui lui donnent la moitié de la mise du ponte, quels sont ceux qui le font perdre, & quels sont ceux enfin qui ne le font ni perdre ni gagner.

On peut former deux tables de tous ces différens hasards. Pour en connoître l'usage, dans la premiere, le chiffre renfermé dans la cellule exprimeroit le nombre des cartes que tient le banquier ; & le nombre qui suit, ou la cellule dans la premiere colonne, ou deux points dans les autres colonnes, exprimeroient le nombre de fois que la carte du ponte est supposée se trouver dans la main du banquier.

L'usage de la seconde table seroit de donner des expressions, à la vérité moins exactes, mais plus simples & plus intelligibles aux joueurs : pour entendre cette table, il faut savoir que ce signe > marque excès, & que celui-ci 1/4 < 1/3 signifie plus grand que 1/4, &amp; plus petit que 1/3.

En examinant ces tables, on verroit dans la premiere colonne que l'avantage du banquier est exprimé dans la premiere colonne par une fraction dont le numérateur étant toujours l'unité, le dénominateur est le nombre des cartes que tient le banquier.

Dans la seconde colonne, que cet avantage est exprimé par une fraction dont le numérateur étant selon la suite des nombres naturels, 1, 2, 3, 4, &c. le dénominateur a pour différence entre ces termes les nombres 8, 26, 34, 42, 50, 58, dont la différence est 8.

Que dans la troisieme colonne, le numérateur étant toujours 3, la différence qui regne dans le dénominateur est 8.
Que dans la quatrieme colonne la différence étant toujours 4 dans le dénominateur, le dénominateur a pour différence entre ses termes, les nombres 24, 40, 56, 72, 88, & dont la différence est 16.

Qu'une autre uniformité assez singulière entre les derniers chiffres du dénominateur de chaque terme d'une colonne, c'est que dans la première les derniers chiffres du dénominateur sont selon cet ordre, 4, 6, 8, 0, 2, | 4, 6, 8, 0, 2 ; & dans la seconde selon cet ordre, 2, 0, 6, 0, 2, | 2, 0, 6, 0, 2, | 2, 0, 6, 0, 2 ; & dans la troisième selon cet ordre, 2, 0, 8, 6, 4, | 2, 0, 8, 6, 4 ; & dans la quatrième selon cet ordre, 6, 0, 0, 6, 8 ; | 6, 0, 0, 6, 8, &c.

On pourroit par le moyen de ces tables, trouver tout d'un coup combien un banquier a d'avantage sur chaque carte, combien chaque taille complette aura dû, à fortune égale, apporter de profit au banquier, si l'on se souvient du nombre de cartes prises par les pontes, des diverses circonstances dans lesquelles on les a mises au jeu, & enfin de la quantité d'argent hasardé sur ces cartes.

On donneroit de justes bornes à cet avantage, en établissant que les doublets fussent indifférens pour le banquier & pour le ponte, ou du-moins qu'ils valussent seulement au banquier le tiers ou le quart de la mise du ponte.

Afin que le ponte prenant une carte ait le moins de désavantage possible, il faut qu'il en choisisse une qui ait passé deux fois ; il y auroit plus de désavantage pour lui, s'il prenoit une carte qui eût passé une fois ; plus encore sur une carte qui auroit passé trois fois, & le plus mauvais choix seroit d'une carte qui n'auroit point encore passé.

Ainsi, en supposant A = une pistole, l'avantage du banquier qui seroit 19 sols 2 deniers, dans la supposition que la carte du ponte fût quatre fois dans douze cartes, deviendra 16 sols 8 deniers si elle n'y est qu'une fois ; 13 sols 7 deniers si elle y est trois fois ; & 10 sols 7 deniers si elle n'y est que deux fois.

Les personnes qui n'ont pas examiné le fond du jeu demanderont pourquoi on n'a rien dit des masses, des parolis, de la paix, & des sept & le va, c'est que tout cela ne signifie rien, qu'on risque plus ou moins, & puis c'est tout ; les changes ne changent point.

L'avantage du banquier augmente à proportion que le nombre de ses cartes diminue.

L'avantage du banquier sur une carte qui n'a point passé, est presque double de celui qu'il a sur une carte qui a passé deux fois ; son avantage sur une carte qui a passé trois fois est à son avantage sur une carte qui a passé deux fois dans un plus grand rapport que de trois à deux.

L'avantage du banquier qui ne seroit qu'environ 24 sols si le ponte mettoit six pistoles ou à la premiere taille du jeu, ou sur une carte qui auroit passé deux fois, lorsqu'il n'en resteroit plus que vingt-huit dans la main du banquier (car ces deux cas reviennent à-peu-près à la même chose) sera 7 livres 2 sols si le ponte met six pistoles sur une carte qui n'ait point encore passé, le talon n'étant composé que de dix cartes.
L'avantage du banquier seroit précisément de six livres, si la carte du ponte, dans ce dernier cas, passe trois fois.

Ainsi, toute la science du pharaon se réduit pour les pontes à l'observation des deux regles suivantes.

Ne prendre des cartes que dans les premieres tailles, & hasarder sur le jeu d'autant moins qu'il y a un plus grand nombre de tailles passées.

Regarder comme les plus mauvaises cartes celles qui n'ont point encore passé, ou qui ont passé trois fois, & préférer à toutes, celles qui ont passé deux fois.

C'est ainsi que le ponte rendra son désavantage le moindre possible."


Marie-Ange


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Sep 2007, 14:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Mai 2007, 19:19
Messages: 517
Localisation: Bayonne (64)
Merci pour l'apport de ces précisions.

_________________
Faites un tour chez Monsieur de C.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Sep 2007, 16:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2007, 00:15
Messages: 684
Localisation: Paris
Il existe de nombreuses façons de jouer au pharaon; nous pratiquons la plus simple. Le tapis est partagé en deux puis en cases pour differencier les mises des pontes.
Je ne peux mettre de photo car je navigue à l'aveugle sur ce forum.J'essaie...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage