Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 25 Juin 2018, 19:23

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Hanriot
MessagePosté: 17 Aoû 2011, 20:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Mar 2005, 03:17
Messages: 139
Localisation: Buenos Aires, Argentina.
Bonjour, Laurent:

Oui; il s'âgit d'une copie du portrait de Duplessis (j'adore la peinture du XVIII Siècle, tant Rococo que Néoclassique), et il est vrai que sous la Révolution, Louis XVI n'était pas le même beau garçon d'auparavant. Mais ce que je disais, c'est que l'image "publique" du roi est celle du "gros paour" des chansons révolutionnaires...Si vous avez vu la "Marie-Antoinette" de Norma Shearer (1938), et bien d'autres productions pour TV et cinéma, Louis XVI y est présenté commme très gros, même dans sa première jeunesse...ce que je trouve ridicule...

Amicalement
Vanesa.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanriot
MessagePosté: 17 Aoû 2011, 21:27 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5676
Localisation: Dans son monde...
C'est vrai, Vanesa, mais ça évolue doucement. :wink:

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanriot
MessagePosté: 19 Aoû 2011, 17:09 
Hors ligne
Régicide
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2005, 18:49
Messages: 1200
Localisation: Paris
Mais oui, Vanesa, je suis intéressée par une suite à la discussion, et Sam également, il me l'a dit. Je n'ai pas commenté les extraits que vous avez cités, pardonnez-moi : le plus curieux me paraît être le premier, à propos duquel on peut s'interroger sur les parts qu'y tiennent respectivement la pure idéologie et la réalité. Ce serait bien intéressant d'essayer de trouver l'événement qui se cache derrière ce petit "bijou" de rhétorique républicaine (je ne plaisante qu'à moitié car le texte est assez finement composé, mine de rien et témoigne d'une certaine conception de la démocratie tout à fait typique du "jacobinisme" de l'an II) pour démêler un peu les choses.

Quoi qu'il en soit, l'ordre de ne pas déchirer les consignes en dit long sur l'harmonie qui devait concrètement régner au sein de la garde nationale... On sait qu'Hanriot y a toujours été contesté, en partie à cause de l'irrégularité de son élection, en partie aussi pour sa façon d'agir, et sans doute tient-on là un signe des difficultés qu'il rencontrait quotidiennement.

Bref, vivement la suite et merci de tous vos efforts. :P

_________________
Quand les hommes ne peuvent plus changer les choses, ils changent les mots.
Jean Jaurès


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanriot
MessagePosté: 19 Aoû 2011, 21:33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Mar 2005, 03:17
Messages: 139
Localisation: Buenos Aires, Argentina.
Bonjour, Claudine:

Mais, non! Je ne croyais pas que vous n'aviez plus d'interêt sur le sujet qu'n est en train de discuter. Je supposais que vous étiez plutôt en vacances. Les forums de l'hemisphére nord sons presque morts depuis le debut de l'été. Voilà tout...

En retournant à nos moutons , je ne sais pas si Hanriot etait conscient lui même de la différence entre la théorie Jacobine et la pratique. Il était issu d'un milieu assez populaire - j'écris bien "assez" puisqu'il était propiétaire de deux maisons, l'une dans la rue de la Clef, et l'autre dans la rue Battoir - et avait des amis dans sa section (section "Jardin-des-Plantes", après, "des Sans-Culottes"), comme Voisin , ouvrier métallurgiste qui l'informaient de tout ce qui se passait au faubourg, donc, il ne pouvait ignorer la réalité.

Mais analyser les ordres du jour d'Hanriot est un bon exercice pour trouver la liason entre théorie et pratique dans la politique de l'An II. Je voudrais aussi savoir, si le feu qui avait pris les Petits-Augustin a pu être etteint aussi facilement que le Commandant Général le décrit, ou si ce n'est qu'une de ses petites fantaisies. Si le fait a eu lieu de la façon dont Hanriot nous le faît connaître, il serait incontestable qu'au moins une partie de la popullation partageait la conception Républicaine "in extremis" de Jacobins et voulait faire d'elle une réalité quotidienne par moyen de la pratique. Si les gens ont couru ettenidre le feu sans y être appellés, c'est quelque chose de surprenante et Hanriot aurait eu raison s'il pensait que le genre humain allait être regéneré. (A)

D'autre part, la susdite "réalité" arrivait chez lui sous la forme de lettres pas forcement agréables, qui devaient le faire réfléchir entre ce qu'il voulait et ce qui se passait regulièrement aux quartiers populairs (sans parler de le peu de soutien qu'il avait dans la Garde Nationale, comme vus venez de le rappeler). Voilà cette autre petite perle, écrite par les blanchisseuses de son fauburg (et elles avaient été ses principales partisannes, tout comme les métallurgistes, selon Burstin Haim)

"...F... satellite de Robespierre, il te va bien avec tes belles phrases de nous dire de nous priver de tout en bonnes républicaines. Fais-nous donc accoutumer à ne pas manger, à ne pas blanchir le linge que tu porte, ainsi que tous tes j...-f... de député qui ne manque de rien et qui se dise républicains et sans-culottes. Nous sommes aussi bien mordu d'une chienne que nous l'étions d'un chien, tu nous embête dans tes ordres; nous savons à quoi nous entenire, ne nous fait pas toujours maltraités par tes argousins, car tu pourrai bien la danser avec tous les Robespierre et les f...-j... de sa bande qui nous font tuer tous nos enfants et mourire de faim.

Les citoyennes blanchisseuses du fauburg Saint-Marceau...." -Archives Nationales, AF II 368. :diable:


Voilà...Théorie et pratique ne se marient pas, et je suppose qu'Hanriot (je crois qu'il était assez candidement sincère) devait être génuinement surpris d'être ainsi rejetté par ses "petites soeurs Sans-Culottes". Mais comme on le voit très bien, il n'ignorait pas ce qui se passait dans son propre quartier. Il savait même, qu'il commençais à être impopulair. L'opinion d'un homme qu'il devait très bien connaître, si l'on juge la façon familiale dont la lettre est écrite, lui envoye ce gentil avertissement:

"...En bon sans-culotte je te préviens que le bruit qui court sur ton compte s'accrédite. L'opinion publique commence à te démériter. Ainsi, il suffit de te dire ce qui y donne lieu pour y remédier d'une manière à ne pas sortir de ta place, comme tous ceux qui depuis le 14 juillet de 1789, ont occupé des places. On en veut à tes aides de camp à épolette, à leur insolence, à ta nouvelle maison, à ta manière de parler à tous le monde, à l'air que tu donne d'importance lors que tu sort avec ton cortège, enfin, que tu déplai même à ceux qui ont juré au comité de Salut Public de te protéger. Je vois ton temps tirer à sa fin. Sauve ta tête si tu peux.

LEGRAND, ton ancien ami..." -Archives Nationales. AF II, 368. :guillotine:

Dommage que ni la lettre écrite par Lenormand, ni celle des blanchisseuses, ne porte aucune date ...mais ils montrent assez bien le divorce qui existait entre la militance populaire et les autorités Jacobines.

Amicalement
Vanesa.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanriot
MessagePosté: 12 Sep 2011, 18:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Mar 2005, 03:17
Messages: 139
Localisation: Buenos Aires, Argentina.
Bonjour à tous:

En attendant qu'on reprenne la discussion sur Hanriot, je voulais rappeller qu'à Nanterre, il existe une rue nommé "François Hanriot" - oui, Louis Auguste, c'est vous qui m'avez fait penser à ce sujet avec cette question de la "Rue Robespierre" - .

Il paraît que "la bourrique" a été honoré bien avant son "maître". :shock:

Amicalement
Vanesa.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hanriot
MessagePosté: 15 Déc 2011, 19:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Mar 2005, 03:17
Messages: 139
Localisation: Buenos Aires, Argentina.
Si vous le voulez bien, je pourrais raviver un peu le feu de ce discussion...Qu'en pensez-vous? On est très prochains des fêtes de Noël et on n'a rien commenté sur nôtre pauvre Hanriot, depuis les vacances d'été! (A)

Amicalement
Vanesa. :bravo:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage