Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 22 Juil 2018, 08:58

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 25 Fév 2007, 13:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Mai 2006, 12:32
Messages: 777
Localisation: Paris
:arrow: Sur le site d’Historia, rubrique en cours Historia mensuel, vous trouverez cet article de Petitfils consacré à la mystérieuse comtesse des Ténèbres 8) : http://www.historia.presse.fr/data/mag/ ... 03601.html

Je viens de relire les Mémoires de la comtesse de Boigne qui évoque assez souvent la duchesse d’Angoulême.
Ce que l’on dit souvent d’elle, ce qu’elle a vécu, ce que l’on suppose d’elle, ce que l’on imagine…bref ce tout dramatique et presque romantique m’interpelle.
Je n’ai jamais lu aucune biographie consacrée à cette princesse. :oops:
Et je le regrette, car nul doute, il y a matière… :roll:
Peut-être que les spécialistes, ici présentes sur La Folie, pourraient me conseiller une lecture à son sujet (biographie ou Mémoires).
J’avais lu son Mémoire ainsi que son Journal.
Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas ce site qui lui est dédié, Louis-Auguste ne m’en voudra pas si je signale l'incontournable : http://madameroyale.free.fr/
Il faudra qu’un de ces jours, je vienne m’inscrire et discuter... :wink:

:arrow: Le même Jean-Christian Petitfils signe d’ailleurs, dans le même numéro d’Historia, un article consacré à la dénonciation et l’atteinte aux libertés individuelles sous la Révolution.
Le lien est ce qu’il est avec mon post consacré à la comtesse des Ténèbres et à la duchesse d’Angoulême, mais il m’évite d’ouvrir un autre sujet… :roll: :lol:
C’est ici : http://www.historia.fr/data/mag/723/72306201.html

:arrow: Toujours dans Historia. Et cette fois, Louis-Auguste, vous avez le droit de me donner des coups de bâtons :disput:, je vous propose également ce billet consacré aux Sanson et à la guillotine.
Aucun rapport !!!

Bah ! Quoique… :wink:
Bref, c'est ici : http://www.historia.fr/data/mag/723/72300301.html

_________________
Cœurs sensibles, cœurs fidèles qui blâmez l’amour léger, si l’amour porte des ailes n’est-ce pas pour s’envoler ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Fév 2007, 13:44 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5707
Localisation: Dans son monde...
La nuit, la neige a écrit:
Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas ce site qui lui est dédié, Louis-Auguste ne m’en voudra pas si je signale l'incontournable : http://madameroyale.free.fr/

D'autant moins qu'il existe déjà des liens vers le site de Maialen ou son forum ici. :wink:

Citation:
Et cette fois, Louis-Auguste, vous avez le droit de me donner des coups de bâtons :disput:, je vous propose également ce billet consacré aux Sanson et à la guillotine.

Et pourquoi donc vous ferai-je bastonner ?! :shock:
J'aime beaucoup les Sanson moi et la guillotine et son histoire me fascinent ! :D

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Mar 2007, 00:18 
Hors ligne

Inscription: 06 Nov 2006, 09:49
Messages: 31
Localisation: Paris
Coucou !

J'ai fait quelques remarques concernant le (très bon mais quand même) article de Petitfils et notamment cette histoire de fille morganatique de Joseph, j'espère que Louis-Auguste ne m'en voudra pas si je les recopie ici.

Pour qui s’intéresse à Madame Royale, force est de constater que les articles qui lui sont consacrés dans la presse spécialisée ou non sont rares, et pour cause : le sujet est d’une précision qui effraie. Quant à la comtesse des Ténèbres, si l’on en parle en France, c’est en général pour mieux s’en moquer.
On doit donc à Jean-Christian Petitfils, historien dont la biographie de Louis XVI fut récemment remarquée, de s’être penché sur la question et de proposer dans l’Historia de ce mois ci une synthèse de trois pages tout à fait satisfaisante. La plupart des informations qu’il donne, tirées de sources allemandes qu’il ne cite pas (puisqu’il parle d’Ernestine « de » Lambriquet, et non Lambriquet tout court comme dans l’immense majorité des sources françaises) sont rigoureusement exactes. Ce n’est donc pas sur le fond que je voudrais proposer une critique de cet article, que je trouve aussi intéressant que nécessaire, mais sur sa forme, et plus largement sur la méthode employée par l’auteur. Je vous engage donc à lire l’article avant de continuer. Donc voilà, je prends mon courage à deux mains et moi, petite étudiante de licence, je vais commenter du Petitfils. Voici mon avis, et je le partage :
Le premier grand reproche que je ferais à Petitfils, c’est de pêcher par excès. A vouloir synthétiser toutes les hypothèses existantes sur Madame Royale/comtesse des Ténèbres, il finit par créer un lien entre des données qui, naturellement, n’en n’auraient pas. On parle ainsi dans un même article de la vie de la comtesse, très bien narrée, mais aussi du fait que Madame Royale aurait été abusée par un gardien, de l’hypothèse Achard, de l’hypothèse Plataret de Villeneuve, d’Ernestine Lambriquet, du médecin Lavergne, de la fille présumée de Joseph II et j’en passe. Et l’auteur de conclure « rien ne tient ». Bien vu, sauf qu’au lieu d’en conclure « rien ne tient, donc ce sont des choses qui ne sont pas liées », il en conclut « il n’y a pas eu substitution ». Je pense comme lui, mais absolument pas pour les mêmes raisons.
L’identité de la comtesse des ténèbres est une chose. Les relations qu’a pu avoir Madame Royale avec ses gardiens en sont une seconde. Achard, qui se vanta de l’avoir violée, et Mme Platatet de Villeneuve dont les descendants eurent des doutes sur leur passé en sont une autre. La façon dont a été élevée Ernestine, ses origines, en sont une dernière. Quant à la fille de Joseph II, c’est un point sur lequel je reviendrai ultérieurement. Mais aucun de ces sujets n’est lié directement à la « substitution », et a plus forte raison si elle n’a pas eu lieu : il peut et doit être étudié indépendamment. De fait, l’inexactitude des analyses sur un ou plusieurs de ces éléments ou tout simplement leur inexistence ne doit pas occulter la réalité potentielle (oui, nous avons beaucoup de pain sur la planche) des autres.
D’autre part, l’article est riche et bien illustré, notamment par une frise de six portraits destinés à poser la question de la continuité physique Madame Royale/duchesse d’Angoulême. Or, et là je me demande dans quelle mesure c’est intentionnel, il n’y a qu’une seule gravure qui représenterait la « vraie » Madame Royale, celle de Miery (et non Miexy comme on l’orthographie souvent). Tout le reste, à l’exception du portrait de Mme de Chabrillan, qui date de 1782 et n’a rien à faire là, est constitué de portraits de la future duchesse. Alors effectivement, en excluant le tableau qui ne représente pas Madame Royale (ce qui n’a pas choqué Petitfils d’ailleurs) et la gravure de Miery, on voit une belle ressemblance bien frappante. Pas de miniature de Sauvage. Pas de portrait au télescope. Bref, aucune des images qui posent un réel problème. Par contre, on retrouve la gravure de Von Mechel et, quand on sait que l’auteur a détruit le premier modèle, on est en droit de se poser des questions. Voilà, c’était ma petite beuglante contre cette frise qui cache les problèmes plus qu’elle ne les pose.
Enfin, et là c’est mon gros coup de gueule, Wihelmine de B. Pendant trois pages, Petitfils nous fait une synthèse pertinente, conclut que rien ne tient et que Madame Royale ne saurait être la comtesse des Ténèbres, et que Hastier est un type fort sympathique. Il pourrait se contenter de dire que l’on ne connaît pas, que l’on ne connaîtra peut-être jamais son identité et que cette année le bicentenaire de son arrivée à Hildburghausen réunira les chercheurs en Allemagne. Eh bien non, il propose une superbe hypothèse, celle de l’existence d’une fille naturelle, ou plutôt morganatique, de Joseph II. Mais bon dieu, quel besoin a-t-il eu de se lancer là dedans ! Rappelons que la seule source dont nous disposons à ce sujet, ce sont les Mémoires de Mme d’Oberkirch.Il s’agit en l’occurrence d’un témoignage de troisième main (une conversation de salon) racontant une aventure hautement improbable entre le jeune archiduc de 19 ans et une comtesse Wihelmine de B, dont serait née une fille, élevée par Marie-Antoinette à Versailles. C’est bien écrit et plein de bons sentiments, mais ça s’arrête là.
Petitfils suppose que la mère s’appellerait Wihelmine de Botta, c'est-à-dire le même nom de famille que la comtesse des ténèbres, Sophie Botta. Penser que si cela avait été le cas son nom aurait été immanquablement modifié ne semble pas lui poser problème. Au-delà de ça, c’est surtout oublier d’une part que l’enfant n’existe pas, ce qui n’est pas le moindre des détails, d’autre part que si on admettait qu’elle existe elle porterait le même prénom que sa mère et enfin qu’elle serait née vers 1760 et non en 1778. Ce qui ne colle pas davantage. Et Petitfils en fait le tiers de son article, se plaisant à souligner à quel point l’enfant ressemblait à Marie-Antoinette. Tout ça pour dire qu’il a vraiment tapé dans le mille avec une hypothèse des plus pertinentes.
Bref, sur ce coup là, franchement, c’est quand même le camembert qui dit au roquefort « tu pues ».

Cependant, je le dis et je le redis, que vous ayez ou non lu sur la comtesse des Ténèbres ou sur les nombreuses hypothèses constituant « l’Affaire Madame Royale », l’article de Petitfils constitue une très bonne synthèse. Il a en outre le mérite de faire parler d’un mystère encore très peu connu en France. Un conseil, donc : jetez-vous dessus !


En ce qui concerne les biographies, je dirais que tout dépend de ce que vous recherchez. Je n'ai pas lu celle de Cartron mais elle m'a semblé bien documentée lorsque je l'ai feuilletée, surtout que l'auteur avait - et ça c'est vraiment un plus - travaillé sur le duc d'Angoulême auparavant. Sinon, vous pouvez lire Huertas aussi mais avec quelques pincettes. Et de toute façon, la meilleure chose que vous pouvez faire, c'est lire le Journal et le Mémoire, et ça, visiblement, c'est déjà fait ;).
La duchesse d'Angoulême, c'est vrai que c'est romanesque, mais pas vraiment glamour :wink:. Niveau romantisme, en général, les gens préfèrent la duchesse de Berry et son excursion vendéenne.

Bien à vous,

Maialen

PS: La nuit, la neige, ne soyez pas timide, vous êtes le bienvenu!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Mar 2007, 15:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Mai 2006, 12:32
Messages: 777
Localisation: Paris
Je ne sais par quels hasards informatiques (ou autres), je n'ai pas vu votre commentaire ? :shock: :roll:
Je viens à peine de le découvrir en parcourant la bibliothèque du forum.
Avec un peu de retard, je vous remercie d'avoir pris le temps de me répondre, et de me conseiller une lecture complémentaire intéressante.
Quant à votre invitation, je l'accepte bien volontiers. :wink:

_________________
Cœurs sensibles, cœurs fidèles qui blâmez l’amour léger, si l’amour porte des ailes n’est-ce pas pour s’envoler ?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage