Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 21 Nov 2017, 08:15

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Le calendrier révolutionnaire
MessagePosté: 24 Mai 2005, 23:43 
Hors ligne

Inscription: 20 Fév 2005, 22:39
Messages: 240
Bonsoir,

L’autre jour, sous forme de boutade, j’ai annoncé la date de fin de l’exposition sur les Merveilleuses à la manière révolutionnaire. Mais, je me suis fais la remarque que personne n’avait parlé de ce calendrier et expliqué son fonctionnement ! Alors, je me lance.

Ce calendrier a nécessité plus d’un an de débat avec la participation notamment de Monge, Chénier et Fabre d’Eglantine. Ils avaient la volonté de rompre totalement avec l’ordre ancien (ou la période dite vulgaire). Il a été adopté le 24 octobre 1793 avec effet immédiat pour l’administration et les usages civiles (tribunaux, actes notariaux, législation…). Néanmoins, il est rapidement tombé en désuétude (ne servant qu’à l’administration).

Image

Fabre d’Eglantine (1750-1794)
Portrait par Jean-Baptiste Greuze (1725-1805)

© 2006 Musée du Louvre / Angèle Dequier


Le début de la nouvelle ère est fixé au 22 septembre 1792 (I Vendémiaire an I), jour de proclamation de la République Une et Indivisible.
Il sera définitivement aboli sous l'Empire le 11 nivôse an XIV ( 1er janvier 1806 ).

Voici, le "premier calendrier" proposé à la Convention signé par Fabre d’Eglantine et conservé aux archives nationales.

Image


Le fonctionnement

L’année commence le jour de l’équinoxe d’automne pour l’Observatoire de Paris pour se terminer au prochain équinoxe d’automne. On peut noter, qu’il s’agit de l’équinoxe « vraie », c’est-à-dire que la nuit est aussi longue que le jour ou encore (pour vous en persuadez) que le soleil passe par le plan de l’équateur (on comprend le rôle de Monge :wink: ).

Ce jour est fixé par décret et tombe dans le calendrier grégorien le 22 ou 23 ou encore 24 septembre !

Nous remarquerons que la durée d’une année est soit de 365 jours soit de 366 (rien de bien révolutionnaire ici).

L’année est décomposée en 12 mois de 30 jours chacun (soit 360 jours).
L’année est complétée par 5 jours dits jours « sans-culottides ».
L’année bissextile est appelée « franciade » et est complétée par un jour supplémentaire : « le jour de la Révolution ».

Chaque mois est décomposé en 3 décades.

Voyons maintenant les noms attribués aux mois et au jours de ce calendrier. Je trouve que c’est ce qui fait son charme (nous voyons ici l’inspiration de Chénier).

Pour les mois, les noms rappellent la saison ou les productions de la terre. Nous remarquerons aussi la terminaison commune pour les mois d’une même saison : « aire » pour l’automne, « ôse » pour l’hiver, « ial » pour le printemps et « dor » pour l’été.

Pour les mois d’automne

Vendémiaire :arrow: septembre – octobre, évoque les vendanges.
Brumaire :arrow: octobre - novembre, évoque les brouillards et des brumes basses lors de la transsudation de la nature.
Frimaire :arrow: novembre - décembre, évoque les froids


Pour les mois d’hiver

Nivôse :arrow: décembre – janvier, évoque la période des neiges.
Pluviôse :arrow: janvier - février, évoque les pluies.
Ventôse :arrow: février - mars, évoque le vent.


Pour les mois de printemps

Germinal :arrow: mars - avril, évoque la fermentation et la montée de la sève.
Floréal :arrow: avril - mai, évoque l’éclosion des fleurs.
Prairial :arrow: mai – juin, évoque l’épanouissement des prairies et la récolte des prairies.


Pour les mois d’été

Messidor :arrow: juin - juillet, évoque les moissons.
Thermidor :arrow: juillet – août, évoque la chaleur.
Fructidor :arrow: août – septembre, évoque les fruits dorés au soleil.

Le lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche n’ont plus cours et sont remplacés, comme il suit :

Pour le 1, 11, 21 de chaque mois : primidi.
Pour le 2, 12 , 22 : duodi.
Pour le 3, 13, 23 : tridi.
Pour le 4, 14, 24 : quartidi.
Pour le 5, 15, 25 : quintidi.
Pour le 6, 16, 26 : sextidi.
Pour le 7, 17, 27 : septidi.
Pour le 8, 18, 28 : octidi.
Pour le 9, 19, 29 : nonidi.
Pour le 10, 20, 30 : décadi.

Nous notons la forte inspiration latine de ces noms de jours avec le « di », forme contracté de « dies » (le jour).

Dans le calendrier grégorien, à chaque jour est associé un saint. Dans le calendrier révolutionnaire, à chaque quintidi est associé un animal, à chaque décadi un instrument aratoire, et aux autres jours un élément de la faune et de la flore. Ainsi, le législateur pensait permettre à tous les citoyens " de faire insensiblement et sans s'en apercevoir une étude élémentaire de l'économie rurale, les noms de ses vrais trésors..." (je vous les donnerai mis en forme dans un prochain post).

Les 5 jours complémentaires, dits « sans-culottides » étaient dédiées (jours de fêtes) :
La fête de la vertu, la fête du génie, la fête du travail, la fêtes des récompenses, la fête de l’opinion, la fête des récompenses.

Je pense avoir dit l’essentiel.

_________________
Ma vie est un combat.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Mai 2005, 19:59 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5661
Localisation: Dans son monde...
Voici une illustration du calendrier républicain que j'aime beaucoup : :wink:

Image

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Mai 2005, 22:54 
Hors ligne

Inscription: 27 Avr 2005, 13:16
Messages: 12
Localisation: Pays-Bas
Merci pour l'explication du calendrier révolutionnaire !!! Je n'en savais pas grand-chose, mais cela m'intéresse fort !!! :D :D :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Sep 2005, 20:19 
Hors ligne

Inscription: 20 Fév 2005, 22:39
Messages: 240
Je vous joins les noms des jours révolutionnaires !


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

_________________
Ma vie est un combat.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Fév 2007, 19:53 
Hors ligne

Inscription: 05 Déc 2006, 14:25
Messages: 86
Pierre-Augustin C. de B. a écrit:
Néanmoins, il est rapidement tombé en désuétude (ne servant qu’à l’administration).

Sait-on à partir de quand est-il tombé en désuétude ? J'ai vu que les Français (du moins un partie) continuaient de fêter en l'an II les fêtes chrétiennes, comme Noël 1793 et surtout Noël 1794 qui eu un succès monstre. Le calendrier a t-il été adopté par le peuple à un moment donné, par quel type et dans quel lieu ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Fév 2007, 20:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Jan 2006, 16:42
Messages: 548
Localisation: Touraine
Une chose est certaine on l'utilisait encore en 1799, puisque un des architectes sur lesquels je travaille est mort le 9 Floréal An VII ( 28 Avril 1799 ).

Ne serait-ce pas l'avènement du Consulat, suite au coup d'Etat du 18 Brumaire An VIII ( 9 Novembre 1799 ) qui mit un terme définif à l'usage de ce calendrier ?

_________________
Il n'y a que les passions et les grandes passions, qui puissent élever l'âme aux grandes choses. (Denis Diderot)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Fév 2007, 20:28 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5661
Localisation: Dans son monde...
L'usage en resta légal jusqu'au 10 nivôse an XIV, soit le 31 décembre 1805, date à laquelle Napoléon remit en vigueur le calendrier grégorien.
Quant à savoir si le calendrier républicain s'inscrivit réellement dans l'usage courant, je l'ignore. :roll:

Je présume que jusqu'au 9 Thermidor, il était préférable pour chacun de s'y conformer scrupuleusement... Mais sous le Directoire, on ne devait plus vous juger contre-révolutionnaire si vous commettiez l'erreur de parler en usage ancien, donc d'utiliser le calendrier grégorien. :roll:
Mais ce ne sont là que conjectures de ma part. :wink:

-Petite parenthèse sur Napoléon et la République :

Rappelons que la constitution de l'an XII - qui instituait l'Empire - par le senatus-consulte du 18 mai 1804 précisait :

Article Premier : Le gouvernement de la République est confié à un empereur qui prend le titre d'empereur des Français.

Article Second : Napoléon Bonaparte, Premier Consul actuel de la République, est empereur des Français.


La République, donc - si elle n'existait plus de fait - n'était pas supprimée officiellement et sur les actes, la mention République Française subsista jusqu'en 1808 à côté de celle de Napoléon empereur.

Ce peut-être une explication de la "survie" du calendrier républicain, en usage dans l'administration, jusquà la fin décembre 1805. :roll:

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Fév 2007, 20:30 
Hors ligne

Inscription: 05 Déc 2006, 14:25
Messages: 86
Si tout à fait mais comme Pierre-Augustin C. de B. le soulignait dans son exposé, on ne l'utilisait que dans l'administration. Ma question était par rapport à la vie quotidienne. Après 1793, les gens continuaient à utiliser le calendrier grégorien, mais .....
Je n'en sais guère plus.

C’est un sujet d’étude tout à fait passionnant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Fév 2007, 21:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Jan 2006, 16:42
Messages: 548
Localisation: Touraine
Merci pour ces éclaircissements Louis-Auguste !
J'avoue que cette période charnière entre la Révolution et l'Empire est un peu floue dans mon esprit. Comme on dit familièrement, j'y nage en eau trouble... :ping02:

_________________
Il n'y a que les passions et les grandes passions, qui puissent élever l'âme aux grandes choses. (Denis Diderot)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Fév 2007, 21:18 
Hors ligne

Inscription: 05 Déc 2006, 14:25
Messages: 86
Je n'avais même pas vu votre message Louis -Auguste. Vous l'aviez posté juste avant moi.
Je me joins au remerciement de Maria-Antonia.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage