Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 22 Sep 2019, 20:08

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
MessagePosté: 23 Fév 2009, 00:28 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5796
Localisation: Dans son monde...
:arrow: Notice extraite de l'ouvrage Chefs-d'oeuvre du Musée Gulbenkian : meubles et objets royaux du XVIIIème siècle français.

Image

Une coédition de la RMN et de la Fondation Calouste Gulbenkian, en association avec le domaine national de Versailles (2000).


:arrow: Table à écrire
:arrow: Paris, vers 1772
:arrow: Estampille : M. CARLIN JME
:arrow: Marques : CR (couronné) 6238, probablement du palais de Colorno, XIXème siècle;
de Sèvres (LL croisés) et de date (lettre S=1771) sur toutes les plaques;
de l'artiste (lettre K de Dodin), au revers de la plaque centrale.
:arrow: signature : Dodin 1771, sur la plaque centrale du dessus
:arrow: bâti de chêne, placage de sycomore, satiné, ébène et buis
:arrow: laiton, bronzes ciselés et dorés
:arrow: plaques de porcelaine
:arrow: velours

:arrow: H : 0,73 m
:arrow: L : 0,63 m
:arrow: pr : 0,36 m

:arrow: Lisbonne, musée Calouste Gulbenkian. Inv 2267

:arrow: Historique : château de Versailles (appartements de Mme du Barry),
Marie-Antoinette, Marie-Caroline, reine de Naples;
collection du prince héritier de Naples.
Acquise chez "Stibel & Cie" à Paris le 12 décembre 1935.



"Table à écrire de dame, à plateau rectangulaire à coins coupés, pieds effilés de section octogonale à cannelures doublées de laiton, placage de sycomore, de satiné, de buis et d'ébène, décoration de plaques de porcelaine de Sèvres peintes, moulures, filets, galerie et autres motifs de bronze ciselé et doré.

Au centre du plateau se détache une grande plaque de porcelaine ovale, signée Dodin, datée de 1771 et représentant une séance de chiromancie, dans un décor oriental, reproduction d'une gravure de René Gaillard La Diseuse de bonne aventure russienne, d'après la peinture, aujourd'hui disparue, de Jean-Baptiste Le Prince (1734-1781) intitulée La Bonne Aventure.
Ce thème est accompagnée sur les vingt autres plaques du dessin qinsi que de la ceinture de la table, d'éléments en rapport avec l'astrologie : outre les globes céleste et terrestre, sont représentés dix des douze signes du zodiaque (les signes de la Vierge et du Taureau sont absents). Toutes ces plaques, à l'exception de la plus grande, ont pour fond un champ d'azur sur lequel se détachent des étoiles d'or à cinq branches. Sur chaque face, à droite et à gauche des plaques centrales, deux plaques rectangulaires, plus petites présentent des rosaces dorées et quatre étoiles, peintes sur le même fond d'azur.

Image

Photographie trouvée ici

Dans la ceinture s'ouvre un tiroir muni d'un abattant tendu de velours rouge orangé; à droite du tiroir, un compartiment divisé en casiers en laiton doré, destiné à contenir les accessoires nécessaires à l'écriture. L'intérieur du tiroir et le revers de l'abattant sont à simple placage de satiné.
Aux angles du meuble, toujours au niveau de la ceinture, un motif décoratif de bronze représente un trophée ceint d'une bande travaillée en losanges et traversée par une couronne de fleurs, composée d'un carquois rempli de flèches et d'une torche allumée, croisés sur des feuilles et des baies de laurier. L'ensemble est suspendu à un bouton par des rubans terminés par des glands.

Les proportions remarquablement équilibrées de cette pièce lui donnent une légèreté et une élégance qui, alliées à la richesse des matériaux et à la perfection de l'exécution, en font un "joyau", fait pour être vu plutôt que pour être utilisé.

L'histoire de cette table a été quelque peu controversée. Verlet, sur la foi des registres de la manufacture de Sèvres, a attribué la vente des plaques au marchand-mercier Simon-Philippe Poirier en 1772 1.
Alexandre Pradère a publié en 1989 une facture du même commerçant, datée du 20 novembre de la même année, dans laquelle le meuble est décrit et porté comme vendu, cette même année, à Madame du Barry.
L'hypothèse qu'il aurait été par la suite offert par Marie-Antoinette à sa soeur aînée Marie-Caroline, reine de Naples, s'appuie d'une part sur la tradition, d'autre part sur sa présence bien visible sur les portraits, en pose identique de Marie-Antoinette par Louis Perin Salbreux (1782) et de Marie-Caroline par Louis Landini (1787).
Le meuble se trouvait encore au palais de Colorno, ancien château de la Maison de Parme, lorsqu'il fut acheté au prince héritier d'Italie.

Isabel Pereira Coutinho.

1. Arch. Sèvres. AQ5., f.48. Poirier 1772 (information donnée par P. Verlet)"

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage