Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 21 Aoû 2019, 06:52

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Avr 2008, 20:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2006, 21:32
Messages: 187
Localisation: Sud-Ouest
Cher monsieur Wong,
Auriez-vous des lumières sur les papiers peints chinois qui ont été importés puis copiés depuis la fin du XVIIe ? Epoque, style, région, centre de fabrication?
Et encore aujourd'hui:
http://www.paulmontgomery.com/jiangnan2.htm

_________________
Rien ne manque à Vénus, ni les lis, ni les roses,
Ni le mélange exquis des plus aimables choses,
Ni ce charme secret dont l’oeil est enchanté,
Ni la grâce plus belle encor que la beauté.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Avr 2008, 07:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Sep 2007, 13:04
Messages: 532
Oui, ces papiers, qui étaient fabriqués exclusivement à destination de l'Occident (les Chinois n'en usent pas pour leurs propres maisons qu'ils décorent autrement) venaient massivement de Canton, où des ateliers spécialisés les produisaient en grande quantité.

Je reviendrai un peu plus tard pour vous en dire davantage, car je manque de temps pour préciser maintenant. :oops:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Avr 2008, 16:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2006, 21:32
Messages: 187
Localisation: Sud-Ouest
Merci pour votre peine, le rapprochement avec les motifs des porcelaines dites "famille rose" de la Cie des Indes est évident.
Les papiers chinois semblent avoir eu moins de succès en France que dans les pays protestants (Angleterre, Suède, Hollande, Etats Unis, Suisse)où il reste de nombreux exemples encore en place comme la chambre de madame Récamier à Coppet chez madame de Stael:
http://www.swisscastles.ch/vaud/coppet/ ... idee3.html
Celui du château de Talcy (des protestants aussi) est une copie du XVIIIe "à la manière de" peint à l'huile et sur toile.

Image

_________________
Rien ne manque à Vénus, ni les lis, ni les roses,
Ni le mélange exquis des plus aimables choses,
Ni ce charme secret dont l’oeil est enchanté,
Ni la grâce plus belle encor que la beauté.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Avr 2008, 20:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2006, 21:32
Messages: 187
Localisation: Sud-Ouest
Si la maison Montgomery importe de véritables et exquis papiers chinois, la maison Brunshwig vend une copie charmante mais de mauvaise qualité (tape à l'oeil américain type) et hors de prix:385 € le rouleau de 4,50 m en 68,5 cm de l, sous le nom de "Kanchou"
Image
Manuel Canovas avait aussi tenté, avant ses aléas, une version tissu nommée "Serendip" que l'on peut voir dans le salon de la fameuse Lilian Williams à New York (vu dans toutes les revues de décoration 80 et 90...)
Quant à John Fowler le très grand décorateur anglais, inventeur du style "country life", il a commencé sa carrière en copiant des papiers chinois avant de travailler avec Sibyl Colefax et Nancy Lancaster.

_________________
Rien ne manque à Vénus, ni les lis, ni les roses,
Ni le mélange exquis des plus aimables choses,
Ni ce charme secret dont l’oeil est enchanté,
Ni la grâce plus belle encor que la beauté.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Avr 2008, 09:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2006, 21:32
Messages: 187
Localisation: Sud-Ouest
Le musée du papier peint de Mulhouse a mis en ligne un opuscule sur le changement du goût vers 1790.

http://www.mulhouseum.uha.fr/site/media ... dA-005.pdf

Le passage "ras le bol des roses et des pavots" est assez amusant.

_________________
Rien ne manque à Vénus, ni les lis, ni les roses,
Ni le mélange exquis des plus aimables choses,
Ni ce charme secret dont l’oeil est enchanté,
Ni la grâce plus belle encor que la beauté.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Avr 2008, 20:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2006, 21:32
Messages: 187
Localisation: Sud-Ouest
L’usage du papier comme décor mural gagne véritablement ses lettres de noblesse au XVIIIe siècle, en France comme dans toute l’Europe, avec l’importation et l’usage des " papiers de Chine ", que l’on nomme aussi " papiers des Indes " : des papiers peints à la main, produits à Canton et commercialisés par les Compagnies des Indes.

A la fin du XVIIe siècle apparaissent en Europe les premiers papiers peints de Chine entre 1667 et 1669, les archives du " Garde-Meuble de Paris à Versailles" conservent la trace de paravents décorés de papiers peints de Chine.
En 1686, les ambassadeurs du roi du Siam offrent à Louis XIV des rouleaux de papier peint de semblable origine : "2 grandes feuilles de papier tout en perspective, dans l’une sont toutes les sortes d’oiseaux de la Chine, dans l’autre les fleurs". Dans les années 1680-1690, les archives anglaises et hollandaises révèlent des arrivées comparables. Au début du XVIIIe siècle, les Compagnies des Indes anglaise et française, au vu des réclames des revendeurs, en proposent de grandes quantités sur le marché. L’engouement gagne aussi les princes allemands, comme le prince électeur Max Emmanuel de Bavière, qui en décore l’intérieur de sa " Maison des Indes " Pagodenburg, dans le parc de Nymphenburg, aux portes de Munich, en 1722.

Tout au long du siècle, mais aussi pendant la première moitié du siècle suivant, ce sont des milliers de rouleaux qui parviennent en Europe : dans la seule ville de Gand (Flandres) et dans ses environs, on a, par exemple, recensé plus d’une douzaine de pièces décorées de papiers peints chinois ; les country houses britanniques, les palais allemands et piémontais en abritent aussi de très nombreux ensembles. Il n’est guère qu’en France que, jusqu’à présent, on en ait peu retrouvé pourtant, le livre-journal du marchand-mercier parisien Lazare Duvaux documente de très nombreuses ventes dans les années 1740-1750 comme par exemple : " 16 novembre 1754 - A Mme de Pompadour : quatre panneaux en papier des Indes, très beaux, 266 livres ".
Ces papiers peints proviennent de Canton où des ateliers spécialisés les fabriquent, sans doute en petite série, à l’intention de l’Europe : tout comme pour la porcelaine dite " Compagnie des Indes " ou aux Indes, pour les toiles peintes, il s’agit exclusivement d’une production destinée à l’exportation. Si les Chinois peignent aussi à leur propre usage, ils utilisent comme décoration un rouleau unique suspendu devant le mur. Pour l’Europe, ils choisissent dans la production académique traditionnelle certains thèmes précis, traités de façon panoramique sur un ensemble de rouleaux, que leurs clients européens collent l’un après l’autre sur le mur. Au besoin, d’ailleurs, des gravures sont envoyées comme modèles à Canton, où elles sont interprétées. Ces papiers peints font l’objet de commandes de la part des Compagnies, mais aussi d’un commerce privé, en grande quantité et très rentable, de la part du personnel des mêmes Compagnies.

A destination des Européens, les Chinois fabriquent des rouleaux composés de feuilles de papier collées les unes au bout des autres, de façon à obtenir une dimension de 0,80 à 1,20 m de large et 3,50 à 4 m de haut. Ces rouleaux forment des ensembles de 22 à 43 rouleaux, de quoi réaliser le décor non seulement d’une, mais de plusieurs pièces.

La surface de ce papier est colorée, le plus souvent en blanc, mais aussi en vert, en bleu ou en rose. Les motifs sont ensuite peints à l’aquarelle ou à la gouache.

Quelques motifs reviennent régulièrement :
-des scènes à personnages décrivant la vie quotidienne quelque peu idéalisée des Chinois, en particulier la production du riz, du thé, de la soie ou de la porcelaine, toutes activités exotiques au regard des clients potentiels
- des compositions à base d’arbres fleuris plantés sur des rochers de forme fantastique ; la présence de bambous, d’une balustrade, permettent de varier le motif ; ce type de décor ne s’entend qu’avec la présence de nombreux oiseaux, au besoin découpés et collés lors de la pose, mais aussi d’insectes, de papillons, qui volettent de branche en branche
- les deux types de motifs précédents peuvent au besoin se combiner
- des constructions géométriques de bambous encadrant des médaillons re-présentant des vases ou des pots de fleurs, des cages à oiseau.
Si ces motifs chinois ont connu un si grand succès, c’est que loin de nos conceptions esthétiques, ils refusent notre système de perspective et ne font que fort peu appel au modelé, à l’ombre. Et surtout, ils suppriment le mur pour nous introduire dans un espace de rêve.

Voilà ce que donne le site de Mulhouse (pas plus sur place), je n'ai jamais trouvé d'explications même livresque sur le peu de papiers chinois retrouvés (en place je ne connais que Fougerolles et Coarraze...
Protectionnisme? Goût? Concurrence de la production française...
Sur la production à Canton pas grand chose non plus...

_________________
Rien ne manque à Vénus, ni les lis, ni les roses,
Ni le mélange exquis des plus aimables choses,
Ni ce charme secret dont l’oeil est enchanté,
Ni la grâce plus belle encor que la beauté.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Avr 2008, 20:36 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2006, 21:32
Messages: 187
Localisation: Sud-Ouest
Le Pagodenburg à Nymphenburg:
la pièce:
Image
La fabrique entière:
http://www.schloesser.bayern.de/deutsch ... _pagod.htm

_________________
Rien ne manque à Vénus, ni les lis, ni les roses,
Ni le mélange exquis des plus aimables choses,
Ni ce charme secret dont l’oeil est enchanté,
Ni la grâce plus belle encor que la beauté.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Juin 2008, 09:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2006, 21:32
Messages: 187
Localisation: Sud-Ouest
Découverte de votre serviteur!
Ma passion pour les papiers peints du XVIIIe m' avait engagé à poser une réplique dans une chambre du château d'un ami or en préparant les murs, sous deux couches de papiers, l'un 1900, l'autre 1950, je suis tombé sur un merveilleux décor de la fin du XVIIIe
Image
ImageImage
Image
Image
Image
Image

_________________
Rien ne manque à Vénus, ni les lis, ni les roses,
Ni le mélange exquis des plus aimables choses,
Ni ce charme secret dont l’oeil est enchanté,
Ni la grâce plus belle encor que la beauté.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juin 2008, 08:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Jan 2006, 16:42
Messages: 538
Localisation: Touraine
Très belle découverte !

Heureusement que les anciens papiers peints avaient été posés sans ôter le précédent ( comme nous en avons l'habitude aujourd'hui ) ! :wink:

_________________
Il n'y a que les passions et les grandes passions, qui puissent élever l'âme aux grandes choses. (Denis Diderot)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juin 2008, 11:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Mai 2006, 12:32
Messages: 774
Localisation: Paris
J'espère que votre ami laissera les murs de cette pièce en l'état désormais ! :bravo2:

_________________
Cœurs sensibles, cœurs fidèles qui blâmez l’amour léger, si l’amour porte des ailes n’est-ce pas pour s’envoler ?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage