Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 16 Oct 2018, 01:46

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 28 Aoû 2005, 00:43 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5746
Localisation: Dans son monde...
:arrow: Marie-Antoinette, correspondance (1770-1793)

C'est le titre du nouveau livre d'Evelyne Lever qui paraîtra aux éditions Tallandier le 26 août (992 pages, 35 €)

Image

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Je vous donne l'avis du magazine L'Histoire. :wink:

L'Histoire a écrit:
"A travers les lettres écrites et reçues par Marie-Antoinette transparaît la personnalité de la "dernière reine de France", depuis son arrivée à Versailles, en 1770, à quatorze ans, jusqu'à sa mort sur l'échafaud, en 1793, à trente-huit ans.

Les lettres révèlent la double influence subie par Marie-Antoinette : celle de sa mère, l'impératrice Marie-Thérèse, et celle de l'ambassadeur d'Autriche en France, Mercy-Argenteau, en qui Marie-Thérèse a toute confiance. Mercy rendant compte à Vienne de sa correspondance avec la jeune dauphine ce qu'Evelyne Lever qualifie de "fugue à trois voix".

L'attitude de Marie-Antoinette, qui devient reine de France en 1774, répond mal aux espoirs de Vienne. Sa mère puis son frère Joseph II, après la mort de Marie-Thérèse en 1780, se désolent de la vie frivole qu'elle mène au lieu de défendre les intérêts de la maison d'Autriche.
Les choses évoluent un peu à partir de 1787, Marie-Antoinette usant de son influence sur Louis XVI pour jouer un rôle politique. Mercy n'en regrette pas moins qu' "elle ne s'occupe que des affaires intérieures."

Le départ de Versailles pour Paris, le 6 octobre 1789, marque un tournant décisif. Face à la Révolution, Marie-Antoinette ne voit de salut que dans une intervention étrangère. A ses correspondants réguliers - Mercy toujours, Joseph II puis, après la mort de celui-ci en 1790, son frère Léopold - s'ajoutent désormais, au lendemain de Varennes, deux correspondants secrets, Antoine Barnave, député à la Constituante, et le gentilhomme suédois Axel de Fersen. L'un et l'autre essayant de sauver la reine et la famille royale : Barnave, qui cherche à arrêter la Révolution en consolidant la monarchie constitutionnelle, s'efforce de la rallier à ses vues, tandis que Fersen ("ami ? amant ?", l'auteur ne tranche pas) veut simplement lui sauver la vie.

L'intérêt de ces centaines de lettres réside beaucoup moins dans les faits qu'elles rapportent, connus par ailleurs, que dans les notations concrètes, les jugements sans fard, les prétentions à intervenir sur le cours des choses, sous la plume des uns et des autres.

Certes, la plupart de ces lettres avaient été publiées au XIXème siècle, mais dans des conditions qui, pour certaines, laissaient place à la polémique sur la possible trahison de la reine.
C'est pourquoi il faut remercier Evelyne Lever de s'être reportée aux originaux conservés aux Archives d'Etat de Vienne.

Cette édition constitue une contribution décisive à une meilleure appréhension de la personnalité de "Madame Veto" pour les uns, de "la Reine Martyre" pour d'autres."


Je vais naturellement l'acheter et le lire et reviendrai vous en parler. :wink:

-Petit complément (juillet 2007)

Du livre, il en a été tiré un autre qui ne se penche que sur les 10 premières années du règne (en poche depuis août 2006, à 7 €).

:arrow: Marie-Antoinette, la naissance d'une reine. Lettres choisies (1770-1780)

Image

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Oct 2005, 23:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Mar 2005, 21:14
Messages: 183
Localisation: Poitiers, Vienne, 86000
J'ai consulté en librairie le dernier livre de Evelyne Lever et je le trouve fort bon. Je vais l'acheter trés bientot et je vous livrerai mes premières impressions et reflexions. J'espère que nous serons nombreux pour en débattre à travers une démarche constructive. Toutefois ce document n'offre qu'un condensé de la volumineuse corespondance de Marie-Antoinette avec sa mère, Joseph II, Mercy-Argenteau ou celle de Marie-Thérèse avec l'ambassadeur d'Autriche et l'abbé de Vermond. Il révèle toutefois quelques lettres peu connues de la reine à ses amies allemandes ou à Mme de Polignac, mais j'ignore encore si quelques lettres inédites y sont insérées. A bientot !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Oct 2005, 16:57 
Hors ligne

Inscription: 11 Oct 2005, 16:05
Messages: 315
Je suis en train de lire cet ouvrage pour le moment, et je m'avoue particulièrement touchée par le ton des lettres de Marie-Antoinette à sa mère. Elles sont vraiment émouvantes...
Même face aux sujets politiques, d'ailleurs, Marie-Antoinette reste touchante...
Bien que ce livre soit fort bien fait, je garde certains regrets, un goût de trop peu. On n'y trouve en effet que fort peu de correspondances amicales. Toutes les lettres à Madame de Polignac n'y sont pas. Pourquoi? Aucune, me semble-t-il (mais je ne suis pas encore au bout, je l'avoue!) à Madame de Lamballe... Dans le contexte particulier des faux en tout genre ayant inondé le marché, je m'inquiète: cette absence signifie-t-elle que les lettres que je m'attendais à trouver sont fausses? Ou un simple choix d'édition...
En revanche, le fameux message chiffré à Fersen, celui qui a fait couler tant d'encre, est bien repris... mais sans aucune allusion aux controverses qu'il peut soulever. Là aussi, choix d'édition?
Existe-t-il une édition complète des lettres de la reine, avec critiques... et, pourquoi pas, laissons-nous aller au rêve, des fac-simile? Je trouve son écriture très parlante...

_________________
te voir encore me rappelle à la vie


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Oct 2005, 17:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Mar 2005, 21:14
Messages: 183
Localisation: Poitiers, Vienne, 86000
Mais si il y a le billet d'adieu de Marie-Antoinette à la duchesse de Polignac lorsque cette dernière doit quitter la France au lendemain des évènements du 14 juillet 1789 ! Mais, je vous l'accorde l'essentiel de la correspondance présentée est politique, mais cela ne me dérange pas. Pour conclure, il aurait fallu des volumes entiers pour mettre à jour toutes les correspondances de la main de la reine ou de celles qui s'adressent directement ou indirectement à elle... :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Oct 2005, 18:59 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5746
Localisation: Dans son monde...
pimprenelle a écrit:
Toutes les lettres à Madame de Polignac n'y sont pas. Pourquoi? Aucune, me semble-t-il (mais je ne suis pas encore au bout, je l'avoue!) à Madame de Lamballe... Dans le contexte particulier des faux en tout genre ayant inondé le marché, je m'inquiète: cette absence signifie-t-elle que les lettres que je m'attendais à trouver sont fausses? Ou un simple choix d'édition...


Pour ma part, Pimprenelle, j'opterai pour votre première hypothèse : la plupart des lettres à Mme de Polignac que l'on a pu lire dans des compilations précédentes sont considérérées comme des faux, créés au XIX ème.
Madame Lever le sait et a sans doute effectué un très rigoureux tri. Même chose pour Mme de Lamballe.

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Oct 2005, 11:01 
Hors ligne

Inscription: 11 Oct 2005, 16:05
Messages: 315
Vous allez trouver que je souffre d'obsessions, mes chers amis... mais, voilà, je vous explique mon problème. Je m'intéresse au personnage de la duchesse de Polignac, et j'en suis arrivée à l'idée, de plus en plus étayée, que la postérité a bien injustement sali sa mémoire. Comme les sources à son sujet sont bien rares, tout témoignage m'est précieux... en particulier, bien sûr, les lettres de la reine!
Il existe par exemple une lettre datée du 12/08/89, citée notamment par le très sérieux ouvrage de Sabine Flaissier ("Marie-Antoinette en accusation", la guilde du livre, 1967), dont le style et l'orthographe correspondent à celui de la reine, et qui provient des archives de la famille Polignac, comme les autres "vraies" retenues par me Lever. Et, surtout, dont le contenu me touche... car la reine y aspire à voir enfin justice rendue à son amie... Las...
Mon désarroi face aux choix opérés par me Lever n'est donc pas de pure forme, mais bien sincère! A vrai dire, mon rêve serait de voir apparaître un recueil de correspondances de Marie-Antoinette à ses intimes... en fac-simile! Car rien de tel que la plume d'un être pour le retrouver, et celle de Marie-Antoinette est si particulière! Alors, je surfe, j'écume les bouquineries... je trouve parfois, et mon coeur bat... :D mais, bon, parfois... :roll:

Bien amicalement à tous,
Pimprenelle

_________________
te voir encore me rappelle à la vie


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage