Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 08 Avr 2020, 20:21

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 04 Juin 2005, 17:43 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5805
Localisation: Dans son monde...
Nous sommes aujourd'hui le 4 juin et c'est le 216 ème anniversaire de la mort du Dauphin Louis-Joseph, fils aîné de Louis XVI et Marie-Antoinette, décédé à Meudon.

Image

Le Dauphin Louis-Joseph (22 Octobre 1781-4 Juin 1789)
(C) Photo RMN - ©Gérard Blot
Cliquez sur les images du sujet pour les agrandir.



Je me suis toujours posé une question qui intéresse assez peu semble-t-il les biographes de nos augustes souverains : quel a pu être l'impact de cette mort sur l'état d'esprit de Louis XVI et Marie-Antoinette alors que la Révolution menaçait ? :?:

Image

Marie-Antoinette et ses enfants (1787), détail : le Dauphin.
(C) Photo RMN - ©Daniel Arnaudet / Gérard Blot



Comment ont-ils réagi au décès de ce fils si longtemps attendu, ce Dauphin bien aimé, l'incarnation de leurs espoirs sans doute ? Ce décès a-t-il pu modifier leur faculté de réaction aux événements ? On sait bien aujourd'hui qu'il faut un certain temps pour "digérer" un deuil et que l'on n'est pas toujours soi-même durant ce temps là. :cry:

On connaît la célèbre réponse de Louis XVI, excédé par l'insistance d'une députation du Tiers-Etat qui souhaitait être reçue alors que le Roi priait dans la chambre mortuaire de son fils : "Il n'y a donc point de père parmi ces gens-là ?"

A son habitude, le Roi notera sobrement dans son carnet :

"4. Mort de mon fils à une heure du matin. La messe en particulier à huit heures trois-quarts. Je n'ai vu que ma maison et les princes à l'ordre."

Quant à la Reine, on connaît sa grande douleur par différents témoignages et elle évoquera la mort de son fils aîné dans une lettre à son frère Léopold, le 17 décembre 1790, écrivant :

" [...] à la mort de mon pauvre cher petit Dauphin, la nation n'a pas seulement eu l'air de s'en apercevoir. A partir de ce jour là, le peuple est en délire et je ne cesse de dévorer mes larmes."

Image

Portrait de Louis-Joseph (1788)


Qu'en pensez-vous ? :?:

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Juin 2005, 20:43 
Hors ligne
Régicide
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2005, 18:49
Messages: 1194
Localisation: Paris
Bonsoir Louis-Auguste,

je ne vous réponds pas d'un point de vue historique, (vu que j'ignore s'il existe des documents autres que ceux que vous citez, qui sont assez brefs, permettant de se faire une idée objective des sentiments de Louis XVI et Marie-Antoinette) mais simplement d'un point de vue humain. J'ai toujours pensé, pour ma part, que l'impact de la mort de leur fils avait dû être très profond sur les deux souverains, et qu'il avait probablement affecté les réactions de Louis XVI assez gravement. Vous avez raison de le signaler, historiens et biographes passent trop souvent légèrement sur l'épisode et ils ont tort. Maintenant, essayer de déceler des traces concrètes de ce deuil dans le comportement et les actes du roi me paraît un peu aventuré, faute de sources précises.

Amicalement,
CC


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Juin 2005, 21:12 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5805
Localisation: Dans son monde...
Merci Claudine pour votre réponse. :D
Je n'attendais effectivement pas une réponse du point de vue historique puisqu'il est effectivement difficile de se prononcer sur ce plan et je ne prétends pas que ce deuil puisse tout expliquer, non, mais je pense qu'il a dû sévèrement influer sur les réactions des souverains, au moins pour le reste de l'année 1789.

Je ne sais s'il existe d'autres témoignages que ceux déjà cités ou ceux qui nous montrent la Reine en larmes durant tout le mois de mai au chevet de son fils à Meudon.

En lançant ce sujet, je souhaitais surtout évoquer le premier Dauphin, trop souvent éclipsé par le destin de son frère cadet...

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Juin 2005, 21:20 
Hors ligne
Régicide
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2005, 18:49
Messages: 1194
Localisation: Paris
C'est vrai que ce premier fils de Louis XVI est peu souvent mentionné. De quelles sources dispose-t-on pour le connaître un peu? Existe-t-il des travaux sur lui, Louis-Auguste? Il souffrait de rachitisme depuis son jeune âge, non?

Je ne sais rien d'autre sur lui, et à ma grande honte, j'avoue que j'ai toujours pensé que le premier portrait que vous montrez était celui du Duc de Normandie... :oops:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Juin 2005, 09:50 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5805
Localisation: Dans son monde...
Pour connaître un peu mieux la vie de Louis-Joseph, il existe la biographie de Reynald Secher et d'Yves Murat, Un prince méconnu : le Dauphin Louis-Joseph, fils aîné de Louis XVI aux éditions RSE (on n'est jamais servi aussi bien que par soi-même... :lol: ) (1998)

Image

Elle a le mérite d'exister, est surtout fondée sur les témoignages oraux ou les mémoires des contemporains, accumule les anecdotes et les bons mots, saillies pleines d'intelligence attribuées à l'enfant...etc mais est malgré tout intéressante et aide à se faire une idée de la vie du Dauphin.

Le Dauphin souffrait de tuberculose osseuse, oui.

Quant au portrait, Claudine, ne vous en voulez pas, on a longtemps cru, effectivement, que c'était un portrait de Louis-Charles. :wink: Mais les conservateurs et historiens de l'art ont clairement établi aujourd'hui que c'est bien un portrait de Louis-Joseph, par Wertmüller.

Et si l'on veut honorer la mémoire du petit prince, on peut toujours se rendre devant l'obélisque de Fontainebleau, dédié à la Reine et à ses enfants. :wink:

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Juin 2005, 03:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Mar 2005, 03:17
Messages: 139
Localisation: Buenos Aires, Argentina.
Bonjour, Louis-Auguste et Claudine:

Je suis très intéressée à la vie du premier dauphin. Tout ce que je sais des enfants de Louis XVI est, malheureusement sur le second dauphin et Mme. Royale. :( Je sais qu'il est mort de tuberculose aux os, qu'il était très mûr pour son âge, et très intelligent, mais c'est à peu près tout. (Honte sur moi! :oops: ) Si vous pouvez un peu m'aider, Louis-Auguste, je vous en serai recconnue!

Egalement, je voudrais savoir l'incidence du deuil de Marie-Antoinette et Louis XVI pour leur fils, dans leurs actes politiques du moment...Qui n'était pas n'importe quel moment, mais le debut de la Révolution Francaise! :D

Ah! J'oubliais! Marie-Antoinettea eu un quatrième enfant : une fillette morte en bas-age. Peu de gens connaissent l'existence de ce dernier bébé. Savez-vous comment la mort de cette fillette a affecté leurs parents? Se serait intéréssant de le connaître. :roll:

Amicalement
Vanesa.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Fév 2007, 18:26 
Hors ligne

Inscription: 06 Nov 2006, 09:49
Messages: 31
Localisation: Paris
Bonjour,

Je pense moi aussi que c'est un évènement de la vie du couple royal (et, oeuf corse, des enfants royaux, parce que de ce côté là aussi ça n'a pas du être évident) qui est beaucoup plus important que ce qu'on a pu en penser.
Cependant, j'aurais tendance à le considérer, en partie, comme un soulagement. En effet, Louis-Joseph est un enfant qui était condamné de façon certaine depuis plusieurs mois, dont la santé était des plus fragiles depuis plusieurs années et qui n'avait même finalement que peu marché tout seul. La question de la mort de Louis-Joseph, début 89, ne se posait plus. Celle qui se posait, en revanche, c'était celle du nombre de mois qui lui restaient à vivre et surtout de la meilleure façon d'apaiser sa douleur. Et le développement de la maladie a en effet été très ralenti, mais au prix de souffrances immenses. Parce qu'il fallait sauver le dauphin, tout a été tenté avec des solutions pas forcément des plus éthiques.

Je crois donc que ce qu'ils voulaient par dessus tout c'était que leur garçon cesse de souffrir. Après, le moment où c'est arrivé et leur impossibilité de le suivre comme ils l'auraient voulu ont sans doute beaucoup joué sur leur état du moment.

Voilà, c'était mon message "parler pour ne rien dire" du jour,

Maialen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Fév 2007, 21:00 
Hors ligne

Inscription: 11 Oct 2005, 16:05
Messages: 314
Non, non, c'était pas du tout parler pour ne rien dire ! Et je partage votre raisonnement. Assister à la souffrance quotidienne de son enfant doit induire un immense sentiment d'impuissance.

Les conséquences sur les autres enfants seraient intéressantes à traiter, en effet. Mais on n'a rien, je suppose...

Tiens, vous dites aussi "oeuf corse" ? :banane: ça, c'est une banane je ne sais d'où, mais elle danse... :banane: :banane:

_________________
te voir encore me rappelle à la vie


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Fév 2007, 22:00 
Hors ligne

Inscription: 06 Nov 2006, 09:49
Messages: 31
Localisation: Paris
On a Bombelles (aïe! Pas si fort! :wink: :guillotine:)

Maialen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Fév 2007, 22:15 
Hors ligne

Inscription: 11 Oct 2005, 16:05
Messages: 314
Ah... Bombelles... ce monstre du Loch Ness qui surgit périodiquement... et dont je n'ai jamais pu lire que des extraits ! Quelle frustration !

Il est pas sur gallica, des fois ? :roll:

_________________
te voir encore me rappelle à la vie


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage