Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 18 Jan 2019, 18:05

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 16 Mai 2011, 18:55 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5754
Localisation: Dans son monde...
Je viens de découvrir cette bande dessinée animalière, publiée chez Fauvard. Six tomes sont annoncés. Le premier est disponible, le deuxième devrait l'être en décembre 2011.

Présentation générale de la BD par l'éditeur :

"La Rose et l’Aigle a tout d’une fable animalière.
Car probablement tout a été dit, écrit, filmé sur Napoléon et Joséphine. Tout ? Si l’histoire s’est attachée à la trajectoire de l’Aigle et de sa bien aimée, très peu en revanche n’a filtré sur l’implication idéologique de cette épouse avant et sous l’Empire.
Ses sentiments dictent ses actes. Rose courtise afin de pouvoir vivre au-dessus de ses moyens, puis si elle intrigue et complote par conviction, il n’en demeure pas moins vrai qu’elle ambitionne de nature.
Rose, à qui on prédit enfant un avenir d’exception est un rapace dans La Rose et l’Aigle, un faucon crécerelle dans un monde en ébullition puis en révolution, ou le peuple insecte se repaît des cadavres d’oiseaux aristos passés sous l’échafaud.
Les liens très étroits qu’elle a liés par le passé avec le couple royal pourraient pousser Rose, avec l’aide de complices, à faire évader le jeune Louis XVII du temple.
Plus tard elle aura sa propre police secrète, à l’instar du corbeau Fouché …et peut être même pour lui…
Manipulée ou consentante ?…Elle oeuvre néanmoins dans l’ombre de son impérial époux qui insatiable de conquêtes, fait alors couler le sang des grognards, insectes bruissants sur les champs de bataille de toute l’Europe.
La fin de l’Empire sonne alors et Rose Joséphine tombe aussi sous les manigances du vieux hibou vicieux et boiteux de Talleyrand. Et si ce dernier souhaitait sa disparition ? Si la thèse est osée, les motifs, eux, étaient suffisants.
L’aigle en exil mourra de semblable manière. Ses derniers mots seront pour Joséphine.

Derrière le masque de plus de trois décennies d’Histoire, et bien loin de la botaniste attachée aux arts, La Rose et l’Aigle s’attache à peindre la fresque sans complaisance de Rose Joséphine douce et faillible mais également combative, intuitive dans l’action parfois aventureuse car aventurière , libertine parce que libre.
Si La Rose et l’Aigle, tout empreinte du romantisme de cette époque, de la vie et des rêveries de son héroïne,de la psychologie de ses personnages récurrents, transcendée par la poésie de son illustration, n’est assurément pas une énième oeuvre napoléonienne, n’est-elle vraiment …qu’une fable ?...
"La vérité historique est souvent une fable convenue" (Napoléon Bonaparte)".


:arrow: La Rose et l'Aigle, tome 1 : Vicomtesse (1783-1788)

Image

Présentation de l'éditeur :

"Présentée à Louis XVI lors d'une partie de chasse à Fontainebleau, Rose revoit son enfance, vit sa première altercation avec son époux Alexandre de Beauharnais. Après un passage au couvent, elle est introduite dans les salons de la reine au Petit Trianon. Informatrice du roi quant à l'affaire du collier, elle quitte la France en 1788 pour une mystérieuse raison."


:arrow: planches à découvrir (fichier pdf)

:arrow: d'autres planches


Je suis assez surpris par le choix d'une BD animalière pour traiter une bande dessinée historique mais assez séduit - même en n'y connaissant strictement rien en BD :oops: :lol: - par les planches.
Et vous, qu'en pensez-vous ? :?:

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Mai 2011, 10:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Mai 2007, 19:19
Messages: 517
Localisation: Bayonne (64)
Je ne suis pas du tout choqué par le traitement d’une période historique sous la forme d’aventures d’animaux anthropomorphes. Après tout, c’est un procédé qui ne date pas d’hier, et que d’illustres stylets et plumes, d’Ésope à La Fontaine, ont utilisé pour marquer les esprits. Le cinéma en dessin animé s’en était emparé aussi (voir le Robin des Bois des studios Disney en 1973). Quant à la BD, cela fait un moment qu’elle a franchi le pas ; je me permets de conseiller aux curieux de ce style la série Usagi Yojimbo, de Stan Sakai (fiche Bedetheque).

Le recours à un animal pour l’incarnation d’un personnage permet d’aller rapidement vers une compréhension de ce personnage non seulement dans ses capacités physiques (l’ours sera puissant, le lapin sera rapide, etc.), mais aussi dans son caractère, par une sorte de morphopsychologie (un chien sera loyal, un taureau sera combatif, etc.). Mais un auteur pourrait aussi jouer à renverser l’archétype animal pour surprendre ses lecteurs.

Je n’ai pas encore lu cette BD, mais je la feuillèterai certainement lors de mon prochain passage chez mon libraire-BD habituel.

Cela dit, je deviens de plus en plus méfiant vis-à-vis des séries de BD : ici, les auteurs nous promettent 6 tomes, soit une bonne demi-douzaine d’années pour disposer de l’histoire complète, pour autant que les ventes des premiers tomes soient suffisantes pour que l’éditeur publie les tomes suivants.
Ma position sera peut-être prudente, j’attendrai de voir. Je me rends compte qu’un tel comportement d’attentisme augmente le risque que les tomes suivants ne sortent pas, puisqu’en n’achetant pas le premier tome, je contribue à ce que les ventes n’atteignent pas des sommets, mais je commence à en avoir un peu ras la casquette d’acheter des premiers tomes de séries qui n’arrivent jamais au bout.
Quand j’achète un roman, j’aime bien qu’on me le vende entier. Quand je vais voir un film, j’aime bien qu’il soit complet. En BD, je privilégie désormais les albums isolés, ou les séries dont chaque histoire tient en un ou deux tomes.

_________________
Faites un tour chez Monsieur de C.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Mai 2011, 19:00 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5754
Localisation: Dans son monde...
Ok, Xavier. :wink:
Et que dites-vous du dessin ?

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Mai 2011, 20:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Mai 2007, 19:19
Messages: 517
Localisation: Bayonne (64)
De ce que j'en vois sur les pages que vous avez pointées, c'est un dessin qui me convient. (Comme quoi, je peux dire des gentillesses, parfois !)

_________________
Faites un tour chez Monsieur de C.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage