Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 17 Juin 2019, 15:01

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Cambacérès
MessagePosté: 06 Avr 2009, 14:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Mai 2006, 12:32
Messages: 776
Localisation: Paris
:arrow: Cambacérés
De Françoise Chatel de Brancion
Chez Perrin (mars 09)
Environ 28 euros

Image

Note de l'éditeur :
Elaborée à partir de plus de trois mille documents inédits retrouvés dans des collections en France, en Suisse, en Hollande, aux Etats-Unis et au Japon, cette biographie offre une vision complètement neuve de l'archichancelier de l'Empire.

Après avoir succédé à Robespierre à la tête du Comité de Salut public, il devient, après Brumaire, le bras droit de Bonaparte «qui lui doit une grande part de sa fortune» et ne peut se passer de lui.
Cambacérés est bientôt celui à qui on ne cache rien et à qui on demande tout. Il remplace Napoléon dès que celui-ci quitte la capitale, dirige le Conseil d'Etat, représente les Assemblées, organise la justice - pivot occulte de l'Empire. La correspondance, en grande part inédite, entre les deux hommes révèle que Cambacérés est le maître d'oeuvre des grandes réalisations de l'Empereur, mais aussi le confident des joies et des angoisses, voire des folies.
Axe du passage de la France de l'Ancien Régime aux temps modernes, ce Pénitent blanc, fervent franc-maçon, hôte fastueux, «prince des gastronomes» célébré par Grimod de la Reynière et libertin à ses heures, convaincu que seule l'éducation peut former des hommes libres, législateur exceptionnel, a laissé un système de codes et d'institutions qui nous gouvernent encore.

_________________
Cœurs sensibles, cœurs fidèles qui blâmez l’amour léger, si l’amour porte des ailes n’est-ce pas pour s’envoler ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Mai 2009, 19:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Mai 2006, 12:32
Messages: 776
Localisation: Paris
Quelqu'un a-t-il lu ?

:arrow: Les cinq girouettes
Ou servitude et souplesses de son altesse sérénissime le prince archichancelier de l'Empire Cambacérès.

De Jean-Louis Bory
Chez Mémoires du livre (2002)
333 pages. Environ 22 euros

Image

Présentation de l'éditeur :
Second personnage de l'Etat français sous le Consulat puis sous l'Empire, Jean-Jacques Régis de Cambacérès fut l'un des plus proches collaborateurs de Napoléon.
Homosexuel, il sut faire accepter sa différence, qu'on appelait alors le petit défaut . Grand juriste - on lui doit le Code civil ou Code Napoléon - il fut, politiquement, d'une souplesse extrême : il servit la Royauté, la Révolution, l'Empire, la Royauté à nouveau, l'Empire le temps des Cent-Jours, puis une nouvelle fois la monarchie.
Une girouette ? Non, cinq.
Première girouette : A comme Ancien (régime). Deuxième girouette : B comme Bouleversement, Barras, Bonaparte, Brumaire. Troisième girouette : C comme (second) Consul, Code civil, Couronnement. Quatrième girouette : D comme Désastre. Cinquième girouette : E comme Exil, Exit.
Autour de cet anti-héros , l'écrivain revisite l'Histoire loin des images d'Epinal. Son ironie fait feu des quatre fers. Au gré d'une liberté insolente de poète polémiste, le portrait de Cambacérès éclate et se dissout dans un éblouissant tableau de l'Empire et des moeurs politiques d'hier et de demain.
Paru en 1978, Les Cinq Girouettes est le dernier livre que Jean-Louis Bory publia de son vivant.

A propos de l'auteur :
Jean-Louis Bory (1919-1979) obtint le prix Goncourt 1945 avec son premier roman Mon village à l'heure allemande. Il construisit ensuite sa comédie humaine autour de la bourgade imaginaire de Jumainville.
Militant de la cause homosexuelle, il lui consacra plusieurs livres marquants (La Peau des zèbres, Ma moitié d'orange). Egalement historien, il a publié La Révolution de Juillet. Journaliste au Nouvel Observateur et à l'émission Le Masque et la Plume sur France-Inter, il a été l'un des principaux critiques cinématographiques des années d'avant et d'après mai-68.

_________________
Cœurs sensibles, cœurs fidèles qui blâmez l’amour léger, si l’amour porte des ailes n’est-ce pas pour s’envoler ?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage