Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 20 Sep 2018, 09:49

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Déc 2008, 22:15 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5746
Localisation: Dans son monde...
Claudine Cavalier a écrit:
Après, je pense que c'est typiquement le genre de manifestation qui s'apprécie sur place, en bien ou en mal, car les photographies, même excellentes, n'en donnent qu'une idée très imparfaite.


Sans doute j'ai le tort de critiquer une exposition que je n'ai vue que par photographies, sur un site majoritairement occupé par d'irréductibles opposants - bien plus féroces que moi - à ladite exposition. :oops: :lol:
Je fais amende honorable. :wink:
Mais quand bien même le chien en ballons rouges s'intègrerait-il parfaitement aux volumes du salon d'Hercule, je persiste à penser que ce n'est pas là sa place et qu'il viole l'esprit des lieux.
Maintenant, j'accepte l'idée de n'être qu'un ringard aux idées étroites et peu préparé - par manque de culture et d'outils pour le comprendre - à accepter le génie de Jeff Koons.

Si j'ai bonne mémoire, je crois qu'Aurore avait défendu l'expo Koons sur le site Connaissances de Versailles, face à des attaques que j'avais trouvé moi-même un peu excessives. Peut-être pourrait-elle nous donner son opinion sur l'exposition, si elle l'a vue ? :idea:

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Déc 2008, 22:56 
Hors ligne

Inscription: 14 Mar 2006, 23:07
Messages: 265
Citation:
Si j'ai bonne mémoire, je crois qu'Aurore avait défendu l'expo Koons sur le site Connaissances de Versailles, face à des attaques que j'avais trouvé moi-même un peu excessives. Peut-être pourrait-elle nous donner son opinion sur l'exposition, si elle l'a vue ?


On est pisté ici ! :lol: Non, je n'ai pas encore vu l'expo, une entorse a pas mal retardé mon programme, mais je ne désespère pas de m'y rendre avant la fin, même si j'avoue que les foules versaillaises m'effraient toujours un peu. Pour "Connaissance de Versailles", oui, c'est épidermique chez moi. Quand j'ai vu tous ces vieux barbons assommer de leurs préjugés le seul qui laissait entendre un point de vue légèrement différent, j'ai pas pu m'empêcher. :roll: Promis, je reviendrai vous donner mes opinions sur l'expo si je peux la voir.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Déc 2008, 23:20 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5746
Localisation: Dans son monde...
Dunkelgraefin a écrit:
Pour "Connaissance de Versailles", oui, c'est épidermique chez moi. Quand j'ai vu tous ces vieux barbons assommer de leurs préjugés le seul qui laissait entendre un point de vue légèrement différent, j'ai pas pu m'empêcher. :roll:


Vous aviez eu raison, en l'espèce, Aurore car effectivement c'était à l'intervenant lui-même que certains s'en étaient pris, parce qu'il défendait l'expo. :(

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Déc 2008, 01:15 
Hors ligne
Régicide
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2005, 18:49
Messages: 1200
Localisation: Paris
Ma foi, il me semble qu'on peut parfaitement juger que l'art pop américain n'a pas sa place à Versailles, sans être un "ringard aux idées étroites", Louis-Auguste. :shock: C'est une opinion qui se défend parfaitement, même si ce n'est pas la mienne. :oops: :lol:

Par ailleurs, Le "génie" de Koons me paraît fort discutable : c'est un artiste ingénieux, brillant, doté d'une incontestable ironie, souvent percutante. De là à parler de génie à son sujet, hum... C'est davantage un recycleur (notamment du dadaïsme dans son rapport à l'objet) qu'un véritable créateur, si vous voulez mon avis. Et je persiste à penser que beaucoup de ses oeuvres sont affaiblies par une laideur excessive.

Après, on peut débattre à l'infini... Il est permis, je pense, de voir dans son usage des masses, du gigantisme, des couleurs, du tape-à-l'oeil, dans son indéniable sens du spectacle, un contrepoint moderne pertinent au style baroque de Versailles : on l'a parfois qualifié de "néo-rococo", ce qui n'est pas absurde, et peut fournir une justification plus satisfaisante qu'un simple goût un peu bête de la provocation à son choix du palais comme lieu d'exposition.

Mais bref, tout cela doit pouvoir se discuter sans passer par l'échange de noms d'oiseaux... :shock:

_________________
Quand les hommes ne peuvent plus changer les choses, ils changent les mots.
Jean Jaurès


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Déc 2008, 11:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Sep 2007, 13:04
Messages: 532
Alors, voici mon avis sur cette exposition. :oops:

Il est donc très différent de celui de Claudine, puisque comme elle l’a dit, j’ai énormément aimé la présentation des pièces de Jeff Koons à Versailles.
Je vais essayer d’expliquer pourquoi assez brièvement.

En premier, j’en ai simplement retiré beaucoup de plaisir immédiat :oops: : les sculptures et les installations présentées sont drôles, brillantes, plaisantes à regarder à mon goût, et j’ai été heureux de les voir en réalité, pour la première fois pour la plupart d’entre elles.

Ensuite, c’est une forme d’art que j’apprécie personnellement pour ce qu’elle peut signifier, je ne trouve pas qu’elle soit stupide, insensée ou simplement un phénomène de mode : les œuvres de Koons sont parlantes pour moi ; par exemple, le lapin, ou le groupe de Mickael Jackson me paraissent des œuvres intelligentes, et qui peuvent mettre assez mal à l’aise. En tout cas elles ne laissent pas indifférent et forcent la réflexion, je pense.

Maintenant pour le rapport avec le cadre de Versailles, il a très bien fonctionné envers moi :oops: . J’ai trouvé que les pièces se reliaient parfaitement, par leurs formes, leurs volumes, leurs matières, leur signification, aux lieux où elles étaient placées : ces lieux sont finement pensés pour créer un maximum d’échos intéressants. J’ai vraiment adoré, en particulier, les jeux de réfections, la manière dont les surfaces reflètent en le déformant, de différentes manières, le cadre baroque : la Blue Moon par exemple, est une réussite très accomplie pour moi et la façon dont elle contient tout entière la galerie des glaces et ses reflets m’a parue fascinante.
Pour le sens de la confrontation, je l’ai vraiment ressenti et il m’a beaucoup plu :oops: . D’abord évidemment, il y a l’ironie, la perspective un peu irrévérencieuse et souriante, comme avec le buste autoportrait en marbre, ou le Split-rocker dont Jeff Koons explique qu’il est pour lui une recréation de quelque chose que Louis XIV aurait aimé aujourd’hui :shock: :lol: . C’est amusant, mais aussi assez intelligent selon moi. Il y a des rapports que je peux comprendre, entre ces œuvres pop énormes, et le cadre également énorme de Versailles.

Ce sont des ouvrages colossaux, en matières nobles et chatoyantes, très chers ; ils sont les fruits d’une technique avancée et élitiste, et extrêmes dans leurs formes et couleurs. On leur reproche fréquemment leur laideur, leur taille, leur caractère ultra-décoratif et démonstratif, et aussi d’être les fruits d’un travail collectif –l’atelier, au profit d’un seul homme –l’artiste. Tout cela est exact, mais (j’espère que les amoureux de Versailles ne vont pas me tuer sur cette phrase, qui n’est pas une provocation, juste une réflexion :shock: :oops: :oops: ) on peut dire en partie la même chose de Versailles. C’est un ensemble monumental et excessif, autant un spectacle qu’une œuvre d’art, une gigantesque et étincelante démonstration de richesse et de pouvoir. C’est aussi totalement, au moins dans sa conception d’origine, réservé à une élite fermée, petite et puissante. Et enfin, c’est parfois très laid et de mauvais goût : ce n’est pas moi qui le dit seulement :oops: . Après tout, « rococo » était un mot péjoratif et nombre de critiques d’art ont trouvé certains aspects de Versailles affreux…

Tout cela, les œuvres de Koons le reflètent en partie, au propre et au figuré :lol: , dans une forme moderne et liée à notre époque –comme Versailles était étroitement lié à son époque : cela peut faire rire, ou réfléchir, ou les deux. Selon moi, c’est très bien, et c’est une exposition que je recommande d’aller voir. Je ne trouve pas qu’elle « viole l’esprit du lieu », pour moi c’est le contraire, elle lui fait écho et l’enrichit de nouvelles significations. :oops:

Mais pour finir, je sais bien qu’on peut penser tout autrement, et si des participants ont envie de m’attaquer, ils peuvent le faire :lol: . Je suis habitué : j’ai visité l’exposition en compagnie de mes frères et de Claudine. Eux tous l’ont détestée, et sur le chemin du retour, ils se sont beaucoup moqués de moi, parce que j’étais stupide d’aimer quelque chose comme cela, et d’y trouver tant de signification. Peut-être, c’est un trait culturel de Hongkongais, car Claudine est française, et mes frères sont en France depuis très longtemps et sont imprégnés de l’esprit français, ce qui n’est pas mon cas du tout. :oops: Les Hongkongais raffolent du kitch et de l'excès, ils ont mauvais goût, et ils n'ont pas de révérence particulière envers un patrimoine intouchable. Alors... :oops: :bouffon:

_________________
Quand on sonde les choses, les connaissances s'approfondissent.
Les connaissances s'approfondissant, les désirs se purifient.
Les désirs une fois purifiés, le cœur se rectifie.
Le cœur étant rectifié, on peut réformer sa personne.

Kong Tseu, La Grande Etude


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Déc 2008, 12:06 
Hors ligne
Régicide
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2005, 18:49
Messages: 1200
Localisation: Paris
Ah là là, Sam! Je crois que vous allez vous retrouver en prison, pour atteinte aux convictions intimes des autres participants! :mrgreen: Oser écrire que la laideur des monuments kitsch de Jeff Koons reflète la laideur rococo de Versailles... :shock: :oops: :neuneu:
C'est du blasphème, ça! :lol:

A la réflexion, cela me paraît très vrai, je n'y avais pas pensé! Mais vous savez, on n'a pas le droit de dire que Versailles, c'est très laid à plein d'endroits... :mrgreen:

_________________
Quand les hommes ne peuvent plus changer les choses, ils changent les mots.
Jean Jaurès


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Déc 2008, 12:43 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5746
Localisation: Dans son monde...
Sam Wong a écrit:
On leur reproche fréquemment leur laideur, leur taille, leur caractère ultra-décoratif et démonstratif, et aussi d’être les fruits d’un travail collectif –l’atelier, au profit d’un seul homme –l’artiste. Tout cela est exact, mais (j’espère que les amoureux de Versailles ne vont pas me tuer sur cette phrase, qui n’est pas une provocation, juste une réflexion :shock: :oops: :oops: ) on peut dire en partie la même chose de Versailles.


Non, je ne suis pas d'accord avec vous, Sam.

Bien sûr que Versailles est le fruit d'un travail collectif et qu'il peut sembler, à première vue, n'être qu'une ode à la gloire du Roi-Soleil.
Mais Versailles met en scène avant tout et surtout la puissance retrouvée de la France (politique, économique, militaire et diplomatique), puissance extérieure par les armes victorieuses et puissance intérieure par la paix intérieure retrouvée après les troubles de la Fronde : agrandissement du territoire par les conquêtes, développement et renouveau de son artisanat (manufactures, cf les glaces de la Grande Galerie, son ordre gaulois)...
C'est tout cela, le programme iconographique et statuaire de la Galerie des Glaces, l'histoire que ses peintures, ses sculptures nous racontent.

Alors oui, naturellement, cette exaltation de la France, de sa puissance retrouvée, se fait par le truchement de la personne de son Roi qui apparaît omnipotent, omniscient (soulagement du peuple pendant la famine, la fureur des duels arrêtée, protection apportée aux Beaux-Arts, l'ordre rétabli dans les Finances, police et sûreté établies dans Paris, acquisition de Dunkerque, le Roi gouverne par lui-même...etc) mais c'est bien normal puisqu'à l'époque, le Roi et la France sont indissociables.

L'art de Koons ne sert que sa propre gloire.

Quant au "rococo", le terme ne peut absolument pas être utilisé pour le Versailles louisquatorzien auquel Koons semble vouloir rattacher ses oeuvres criardes, pour mieux nous faire avaler la pilule de sa présence en ses murs et nous faire croire que la comparaison entre son "art" et celui de Versailles serait pertinente alors que ce n'est qu'une imposture.
Le Versailles de Louis XIV fut italianisant et baroque puis classique.
De plus, il me semble que ce terme de "rococo" est surtout utilisé pour le style exubérant, excessif, qui sévit particulièrement au XVIII ème siècle en Allemagne, Autriche...etc, synthèse du baroque italien et du style rocaille français qui est plus "sobre".

Enfin, si l'on voulait absolument installer Koons à Versailles, on aurait pu, par exemple, le mettre à l'Orangerie. Le volume est là et le touriste aurait eu le libre choix de l'aller voir ou pas.
Je trouve honteux d'imposer sa présence dans le Grand Appartement. Si j'étais touriste en Chine, par exemple :lol:, que j'aie payé cher un voyage pour découvrir la Cité Interdite ou la Grande Muraille, je serais assez chagriné que l'on m'impose les oeuvres criardes d'un artiste américain contemporain ne cadrant guère avec l'idée que je me faisais du centre du pouvoir chinois... :roll:

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Déc 2008, 13:33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Sep 2007, 13:04
Messages: 532
Je crois que mon point de vue vous a irrité, Louis-Auguste : je m'excuse, cela n'était pas mon but. :oops:

J'avoue que je ne saisis pas bien :oops: , même si je respecte l'idée puisqu'elle est présente chez beaucoup de gens, en quoi la présence de Jeff Koons à Versailles est si abominable : "honteux", "imposture", apparemment vous partagez cette pensée. C'est presque un outrage religieux, on dirait, comme si Versailles était un sanctuaire. Je comprendrais naturellement, dans le cadre d'un édifice religieux : à Notre-Dame de Paris, par exemple, ce serait clairement un outrage à la foi des chrétiens qui viennent y prier. Mais à Versailles, non, je ne vois pas. :oops:

Pour vous répondre ensuite plus précisément : je ne dis pas, et personne me semble-t-il ne le dit, même pas l'artiste lui-même pour provoquer :oops: , qu'on peut faire un parallèle "exact" entre les installations pop de Jeff Koons et l'ensemble de Versailles. Ce serait une idée imbécile, parce qu'il n'existe pas de mesure commune entre les deux.
En revanche, on peut voir dans les oeuvres américaines des échos et commentaires amusants, ironiques si l'on veut, des reflets déformés de certains aspects réels de Versailles. C'est une exposition à prendre un peu au second degré aussi, il faut le savoir. Mais il y a de la signification dans la perspective entre Koons et Versailles, c'est ce que je pense :oops: : pas que les deux sont équivalents :oops: :lol: .
Aussi, naturellement vous avez raison sur le sens politique global de Versailles : mais cela n'empêche pas, pour moi (mais peut-être, je suis bête :oops: ) de croire que l'aspect collectif des "monuments" de Koons, peut faire penser de façon intéressante à l'aspect collectif de Versailles. Dans les deux cas, on voit un art d'atelier, avec l'exploitation d'un travail d'artisans multiples, au profit d'un homme ou d'un système politique. Cela peut faire réfléchir, sans plus :oops: et encore une fois, sans placer les deux formes d'art sur le même plan. :oops:

Sur le rococo, je croyais qu'on en parlait en histoire de l'art, pour certains éléments au moins de décoration intérieure de Versailles : surtout dans les parties Louis XV et Louis XVI. Vous savez cela mieux que moi, donc je dois me tromper :oops: :oops: . Tout, par contre, dans les installations de Koons, ne fait pas écho au Versailles de Louis XIV, non, cela est faux. Plusieurs oeuvres ou objets renvoient clairement à des périodes postérieures. Par exemple le bouquet dans la chambre de Marie-Antoinette, ou le groupe Jackson, qui sont des structures décoratives aux formes contournées, aux couleurs claires, au brillant artificiel : c'est à leur sujet que je pensais (à tort donc :oops: ) que l'écho entre "rococo" et "kitsch" pouvait s'appliquer dans l'ordre du mauvais goût.

Enfin, je vous souhaite de visiter la Chine assez vite, si vous craignez l'intrusion du pop art dans les lieux patrimoniaux du pays. :lol: Cette forme d'art se développe énormément en Mainland (elle est très à la mode déjà à HK) et elle y acquiert un succès croissant. Certes, le régime chinois est encore bien trop autoritaire, pour permettre des expositions comparables à celle de Versailles en France, et je le regrette : mais à l'avenir, qui sait? :?: Moi, cela ne me dérangerait pas de voir des artistes contemporains exposer dans la Cité Interdite. Le homard ne conviendrait pas au cadre, je pense, mais d'autres formes... :lol:

_________________
Quand on sonde les choses, les connaissances s'approfondissent.
Les connaissances s'approfondissant, les désirs se purifient.
Les désirs une fois purifiés, le cœur se rectifie.
Le cœur étant rectifié, on peut réformer sa personne.

Kong Tseu, La Grande Etude


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Déc 2008, 15:06 
Hors ligne
Régicide
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2005, 18:49
Messages: 1200
Localisation: Paris
Oui mais justement, pour beaucoup de ses admirateurs, Versailles est un sanctuaire, Sam. :lol: C'est quelque chose que vous ne pouvez pas comprendre... Moi non plus :oops: :lol: , mais c'est ainsi, il faut l'admettre, comme toute forme de sentiment religieux.

Mais dites-donc, pourquoi est-ce que Jeff Koons ne conviendrait pas à la Cité Interdite? :shock: Moi je trouve qu'au contraire, ses bestioles surdimensionnées feraient bon ménage avec les monstres chinois gardiens de la majesté impériale... Non? :lol:

Image Image Image

J'ai choisi volontairement trois éléments décoratifs d'époque Qing, caractéristiques du XVIIIème siècle, pour rester dans la perspective du forum.

_________________
Quand les hommes ne peuvent plus changer les choses, ils changent les mots.
Jean Jaurès


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Déc 2008, 15:44 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5746
Localisation: Dans son monde...
Ce n'est pas la présence de Koons à Versailles, qui est honteuse en soi, Sam. Relisez-moi et vous verrez que je suis disposé à le reléguer à l'Orangerie.
Ce que je trouve honteux et malhonnête, c'est de l'imposer dans le Grand Appartement.

On peut avoir envie de visiter le château sans voir Koons ou, soyons fou :neuneu:, de voir Koons sans voir le château.
Là, le touriste n'a pas le choix. Il est obligé de subir Koons tout au long de sa visite du Grand Appartement.

Si vous trouvez l'Orangerie trop excentrée, pourquoi ne pas avoir placé l'expo dans les salles d'Afrique, traditionnellement dévolues aux grandes expositions temporaires, et faciles d'accès depuis le vestibule de la Chapelle ?

Là, chacun aurait eu le choix : prendre un billet pour l'expo ou pour le château. Enfin...:roll:


Pour moi, il n'y a pas de rococo en France, il n'y a que du "rocaille", sous Louis XV, mais c'est jouer sur les mots, sans doute. :lol: Mais pour donner la parole à beaucoup plus savant que moi :

André Chastel, dans L'art français au XVIIème et XVIIIème siècle a écrit:
[...] "Rococo est un mot de l'argot des ateliers, étendu à une valeur de style. C'est le "travail de rocaille" qui ne dura qu'un temps. Les Goncourt tombèrent dans le piège en désignant Madame de Pompadour comme "la marraine et la reine du rococo" (1860).
La méprise est de taille, si l'on songe qu'auprès de la marquise on trouve Marigny, protecteur de Gabriel, Soufflot et Cochin, qui en 1754 dénoncera si fermement les excès du genre. [...]"


Pour ma culture personnelle, Sam, qu'appelez-vous le Mainland ? La République Populaire de Chine par opposition aux anciennes enclaves étrangères, qu'elles soient britannique ou portugaise ?

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage