Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 18 Juil 2019, 04:22

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 30 Juin 2007, 18:44 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5759
Localisation: Dans son monde...
Afin de célébrer dignement le tricentenaire du décès du maréchal, La Folie s'offre une incursion - petite - dans le Grand Siècle... :oops: :P

Je vous propose aujourd'hui une sélection d'ouvrages anciennement et/ou récemment parus ou reparus sur Vauban et qui m'ont paru :lol: intéressants.
Cette sélection n'est pas exhaustive, loin s'en faut... :wink:

:arrow: Vauban, par Anne Blanchard (Fayard, 1996, réédition 2007, revue et augmentée - 30 €)

Image

Présentation de l'éditeur :

"Avoir servi les armées françaises pendant pas moins de cinquante-deux années ; avoir pris part à près de cinquante sièges victorieux (parmi lesquels ceux de Strasbourg et de Lille) ; avoir - en qualité de commissaire général des fortifications - « cadenassé » plusieurs dizaines de places et avoir créé neuf villes... Avoir plaidé en faveur du rappel des Huguenots peu de temps après la révocation de l'édit de Nantes et conçu le projet d'une Dîme royale pour réformer une fiscalité aussi injuste qu'incohérente : autant de titres qui ont valu à Sébastien Le Prestre, sieur de Vauban (1633-1717), une gloire et une popularité inentamées qui l'ont pour ainsi dire momifié et ont permis de forger une légende dorée : n'a-t-on pas fini par faire de ce serviteur zélé de la monarchie absolue un devancier des Lumières, de cet artisan du « pré carré » louisquatorzien l'un des premiers théoriciens des frontières naturelles et de ce soldat inflexible une sorte de saint laïc ?

On en oublie les efforts déployés dès son jeune âge par un rejeton de la petite noblesse du Morvan pour accéder aux plus hautes charges et s'intégrer aux grandes clientèles de la Cour, solliciter grades et gratifications, arrondir son domaine morvandiau, allier ses filles à des familles huppées (en cela il ne diffère guère des autres grands commis de Louis XIV).
Ce n'est pas diminuer les mérites et le rôle de Vauban que - grâce à des documents jusque-là inexploités - de le replacer dans son milieu, dans son cadre de vie, dans les mentalités de son temps. C'est au contraire donner tout son sens et toute sa singularité à l'oeuvre d'un stratège authentique, d'un ingénieur et architecte aux vues révolutionnaires, d'un organisateur infaillible, d'un observateur attentif des réalités sociales et économiques d'une France parcourue en tous sens des décennies durant. Démêler la part de vérité et la part de légende relatives à un personnage aussi incontesté que Vauban, c'est enfin envisager l'histoire militaire du Grand Siècle d'un oeil radicalement nouveau.

Parue pour la première fois en 1996, cette biographie est devenue l'ouvrage « classique » sur Vauban. En voici une nouvelle édition revue et corrigée, à l'occasion de l'année Vauban célébrée par de nombreuses institutions françaises et internationales."


Image

édition de 1996

Qui est l'auteur ? :?:

"Professeur à l'université Paul-Valéry, Anne Blanchard (1921-1998) a axé ses recherches sur l'histoire militaire (en particulier sur les ingénieurs et leurs œuvres) et sur le passé du Languedoc."



:arrow: Le journal de Vauban, par Jean Peter (Coédition Economica, Institut de stratégie comparée, Commission française d'histoire militaire - 37 €)

Image

Présentation de l'éditeur :

"Illustre, célèbre et célébré, Vauban est-il pour autant aussi connu qu'il devrait l'être comme poliorcète, c'est-à-dire comme ingénieur, architecte, fortificateur, urbaniste, hydraulicien..., comme militaire et homme de guerre, auteur et concepteur ou comme réformateur d'un système fiscal-financier injuste et inégal ? Vauban n'a-t-il pas été la victime de la diversité de son génie et d'un chemin de vie plutôt atypique ?
L'image d'un Vauban puissant, accompli, serein, celle d'un homme hors du commun, n'efface pas pour autant celle d'un homme plus fragile que convenu, enclin au doute, à l'anxiété, voire à la jalousie.

Des agendas confidentiels révèlent ses états d'âme et ses craintes à propos de sa carrière, inattendus chez un homme de sa stature et de sa trempe, au demeurant anxieux. Aussi, cette biographie n'a-t-elle pas négligé cet autre Vauban, mal intégré dans un monde de cour auquel il n'appartenait pas. Qu'il s'agisse de sa vie, de son oeuvre ou de sa pensée, Vauban aura bien été un innovateur, un précurseur, voire un visionnaire."


Qui est l'auteur ? :?:

"Docteur en histoire (Paris IV-Sorbonne), Jean Peter, qui a été un élève du professeur Jean Meyer, s'est particulièrement intéressé à Vauban et aux arsenaux de la marine sous Louis XIV. Parmi ses ouvrages, préfacés par Jean Meyer, figurent notamment Vauban et Toulon, Vauban et Brest, Vauban et Dunkerque... "



:arrow: Vauban. De la gloire du roi au service de l'Etat , par Michèle Virol (Editions Champ Vallon, 2003; réédition 2007 en poche, collection les classiques de Champ Vallon - 17€)

Image

Présentation de l'éditeur :

"" Le plus savant homme dans l'art des sièges et des fortifications, et le plus habile ménager de la vie des hommes ". Saint-Simon dresse ainsi le portrait de Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707).
II le présente non seulement comme le maître inégalé de la guerre de siège, mais encore, loin des fastes de Versailles, comme l'un des grands témoins du siècle de Louis XIV. Homme de plein vent, à pied, à cheval, en chaise à porteur, ou dans sa fameuse "basterne", Vauban ne cessa de parcourir la France en tous sens pendant plus de quarante années. L'ingénieur perfectionne et innove dans les domaines militaires et techniques mais aussi administratifs et économiques.
A partir des années 1680, le soldat longtemps fidèle à son roi se transforme en conseiller lucide : confronté au royaume "réel", il brosse un tableau de plus en plus critique de la monarchie ; il analyse et conteste les décisions royales sur la question huguenote (révocation de l'édit de Nantes) et la politique étrangère (des guerres ruineuses pour le royaume) ; l'homme du pré-carré pense le pays comme un territoire dont chaque élément "aménagé" doit améliorer le sort des plus démunis et il voit dans la réforme de la fiscalité le principal remède pour faire face aux "années de misère" qui stigmatisent nombre de provinces à la fin du règne de Louis XIV.
Entre l'âge classique et celui des grands philosophes des Lumières, la plume prolifique de Vauban initie une science nouvelle, appelée à un grand avenir : l'économie politique.

Conçu comme une biographie intellectuelle, ce livre, écrit au plus près des archives inédites laissées par le maréchal-ingénieur, dévoile les aspects intimes d'un Vauban attachant et méconnu ; il replace l'œuvre écrite de l'auteur de la Dîme royale (1707) dans les courants de pensée qui annoncent les bouleversements à venir, au carrefour des sciences, du religieux, de la pensée administrative et d'une nouvelle conception de l'Etat, plus utilitaire, plus humaine aussi.
Vauban qui dit "aimer sa Patrie à la folie étant persuadé que tout bon citoyen doit l'aimer et faire tout pour elle" fut l'un des premiers à vouloir faire passer les aspirations et les besoins de "vingt millions de Français" avant l'intérêt du roi."


Image

édition de 2003

Qui est l'auteur ? :?:

"Michèle Virol, agrégée de l'Université et docteur de l'EHESS, a consacré sa thèse aux "Oisivetés " de Vauban, dont elle prépare la première édition intégrale. Elle est maître de conférences à l'IUFM-Paris."



:arrow: La dîme royale, texte présenté et commenté par Jean-Marc Daniel (Editions L'Harmattan, 2004 - 19,50 €)

Image

Présentation de l'éditeur :

"Les turbulences autour de l'avenir du pacte de stabilité budgétaire en Europe relancent les débats sur la politique économique en mettant au centre de la réflexion le rôle du déficit des finances publiques et la politique fiscale. La marche vers l'union monétaire avait fait de l'analyse de la politique monétaire l'élément de référence des débats des années 1980/1990. Les affrontements autour du «franc fort» et de la toute puissance des banques centrales occultaient les autres approches. De cette période, l'économie a récupéré un contexte monétaire largement prédéterminé par l'absence d'inflation et une certaine automaticité de l'action des banques centrales. Les marges de manoeuvre aujourd'hui pour la politique économique sont à chercher sur le plan budgétaire, avec cette double contrainte d'une dette publique élevée et d'une impossibilité d'en réduire le poids par l'inflation. Un tel contexte n'est pas sans rappeler celui qui présida à l'avènement de l'économie politique et à la montée en puissance de la réflexion économique vers Adam Smith et la formulation de théories économiques complètes. Ce contexte ancien est celui de la fin du XVIIe siècle, quand le mercantilisme et son obsession monétaire se font finissant et que des précurseurs annoncent le rôle fondamental de la gestion budgétaire. Celui qui illustre le mieux cette période est Vauban, le maréchal qui fortifie nos frontières, l'humaniste qui soutient tout en le sermonnant Louis XIV, l'esprit curieux qui rédige en 1707 avec la «Dîme royale» un texte fiscal dont l'historien de la pensée économique J. Schumpeter pourra écrire qu'il «atteint des sommets rarement égalés». Redécouvrir ce texte, non seulement comme un témoignage historique mais encore comme une réflexion fiscale élaborée est un moyen de trouver un éclairage original sur la situation fiscale actuelle dont le mérite qui n'est pas mince est celui de la clarté dans la précision et la minutie."



:arrow: Vauban, la pierre et la plume, par Emilie d'Orgeix, Pascal Lemaître, Nicolas Faucherre..., collectif (Monum, éditions du Patrimoine - 78 €)

Image

Présentation de l'éditeur :

"Vauban, dont le 300 ème anniversaire de la mort est célébré dans toute la France en 2007, n'a pas seulement été le bâtisseur d'une multitude de places fortes et forts dont les plus notables ont fait l'objet d'une demande de classement au titre du patrimoine mondial. Cet ingénieur militaire et homme de guerre devenu commissaire général des fortifications et maréchal de France fut aussi un parfait « honnête homme ».

Tout aussi remarquable défenseur que preneur de villes, il se préoccupe, comme personne ne l'avait fait avant lui, de préserver la vie des soldats. Au cours des 50 années durant lesquelles il mettra son génie au service de Louis XIV, il se révèle aussi infatigable arpenteur du territoire national qu'écrivain. Le stratège et théoricien, grand novateur en matière de fortifications, créateur en ce domaine de modèles longtemps imités, montre ainsi son intérêt éclairé pour l'agriculture, la statistique, l'économie, le transport fluvial, les sciences... Sa parfaite fidélité au Roi-Soleil ne l'empêche pas de prendre courageusement parti contre la révocation de l'édit de Nantes, d'oser prôner l'égalité devant l'impôt, ou de rêver, déjà, d'une monnaie qui ne serait plus nationale, mais universelle ! A maints égards, l'honnête homme du XVIIe siècle que fut Vauban annonce déjà, par ses préoccupations, les Lumières du siècle qui suivra.

Cet ouvrage, fruit des recherches des meilleurs spécialistes de Vauban, entend resituer l'homme et son oeuvre en leur temps, dans toute leur ampleur et diversité, et permet un tour de France des plus remarquables sites où son génie s'est inscrit dans la pierre."


Qui sont les auteurs ? :?:

"Emilie D'Orgeix est responsable de la commission internationale pour la documentation et la conservation des édifices et des sites du mouvement moderne, a par ailleurs codirigé plusieurs ouvrages et actes de colloques, dont Les Villes françaises du Nouveau monde : des premiers fondateurs aux ingénieurs du roi (Somogy, 1999), ou Atlas militaires manuscrits européens (musée des Plans-Reliefs, ministère de la Culture, 2003).

Victoria Sanger a soutenu sa thèse sur Vauban, urbaniste à Columbia University, New-York. Enseignante-chercheuse en France, commissaire de l'exposition Vauban programmée par la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris (2007-2008), elle est spécialiste de l'histoire et de l'urbanisme français des temps modernes.

Michèle Virol agrégée d'histoire, maître de conférences des universités, habilitée à diriger des recherches, a soutenu une thèse de doctorat sur Les Oisivetés de M. de Vauban à l'EHESS ; elle a publié de nombreux articles et plusieurs livres sur Vauban, dont Vauban, de la gloire du roi au service de l'État (Champ Vallon, 2003). Elle dirige l'édition complète et critique des Oisivetés de Vauban (Champ Vallon, 2007).

Isabelle Warmoes est historienne de la fortification, chargée d'études au musée des Plans-Reliefs. Commissaire générale de l'exposition Vauban (Cité de l'architecture et du patrimoine, 2007-2008). elle a publié de nombreux articles et ouvrages sur la collection des plans-reliefs, le patrimoine fortifié et la cartographie des ingénieurs militaires.

L'ouvrage a également bénéficié de la collaboration de Nicolas Faucherre, professeur d'histoire de l'art à l'université de Nantes, directeur de l'équipe de castellologie du Centre d'études médiévales de Poitiers et expert scientifique pour la candidature des places fortes de Vauban au classement Patrimoine mondial par l'UNESCO.

Le reportage photographique est signé de Pascal Lemaître qui a également illustré Pierres fortes de Savoie (Fontaine de Siloé), Les Etoiles de Vauban(Huitième Jour, 2003-2007), Le Patrimoine fluvial (Scala, 2006) et plusieurs Itinéraires aux Éditions du Patrimoine."




:arrow: Les plans en relief des places du roy, par Nicolas Faucherre, Guillaume Monsaingeon, Antoine de Roux (Monum, édition du Patrimoine - 30€) Sortie prévue le 1er juillet 2007.

Image

Présentation de l'éditeur :

"En 1668, Louvois, ministre de la guerre de Louis XIV, commande Vauban l'exécution d'une maquette de la ville de Dunkerque. Ainsi débutait, dans le dessein d'études stratégiques, une extraordinaire collection, qui deviendra vite le moyen ostentatoire de présenter les défenses du territoire : en 1700, le roi fait installer ces plans en relief au Louvre. Signe d'un pouvoir fort, marque symbolique d'une possession territoriale, la collection ne cessera de s'accroître jusqu'au XIXe siècle.

Aujourd'hui partiellement présentée au musée des Plans-Reliefs à Paris (hôtel des Invalides) et au musée des Beaux-Arts de Lille, cette collection, la seule de ce type subsistant en Europe, demeure une source précieuse d'informations historiques et urbanistiques. Ces impressionnantes maquettes au 1/600 sont également de fascinants objets d'art, par la précision et la beauté de leur réalisation."


Qui sont les auteurs ? :?:

"Professeur d'histoire de l'art à l'université de Nantes, Nicolas Faucherre dirige l'équipe de castellologie du centre d'études médiévales de Poitiers. Il a été délégué général de l'année Vauban en 1983 et chercheur au musée des Plans-Reliefs de 1986 à 1992. Il est actuellement l'expert scientifique de la candidature des places fortes de Vauban pour leur inscription au patrimoine mondial par l'Unesco. Ses recherches concernent l'histoire de la fortification du XIIe au XVIIe siècle en France et au Proche-Orient. Il a publié de nombreux ouvrages et assuré le commissariat de plusieurs expositions sur ce sujet.

Normalien, agrégé de philosophie, Guillaume Monsaingeon a dirigé l'auditorium du Louvre et le centre culturel français de Rome. Il a été consultant et formateur pour les musées italiens. Ses travaux portent sur l'âge classique et la construction du territoire. Il a récemment publié Un militaire très civil, lettres de Vauban et Les Voyages de Vauban, et a assuré, avec Nicolas Faucherre, le commissariat de l'exposition "Vauban, architecte de la Raison" présentée à Mont-Dauphin par le Centre des monuments nationaux à l'occasion du tricentenaire de la mort de Vauban, en 2007.

Urbaniste et docteur en géographie historique, Antoine de Roux a dirigé au cours de sa carrière professionnelle d'importants projets de développement urbain dans le cadre d'un bureau d'études international. Il se consacre depuis une vingtaine d'années à des recherches sur le développement urbain dans l'histoire. Outre de nombreux ouvrages sur Perpignan (dont Perpignan à la fin du XVIIe siècle, le plan en relief de 1686), il a publié divers travaux sur la topographie des villes, en particulier sur les villes neuves, sur les sources cartographiques des villes et sur l'évolution des paysages urbains."




:arrow: Vauban, un militaire très civil. Lettres, par Guillaume Monsaingeon (Editions Scala - 35 €)

Image

Présentation de l'éditeur :

"On connaît le Vauban des fortifications militaires mais beaucoup moins le Vauban humaniste, celui qui réfléchit au monde qui l'entoure et se préoccupe de la vie quotidienne de ses compatriotes.
C'est cette vision à la fois déroutante et inédite du personnage que l'on découvre ici, à travers un important choix de lettres. Observateur affûté et véritable "boîte à pensées", Vauban offre par sa correspondance au style alerte et pertinent un tableau franc et souvent sarcastique de la France du XVIIe siècle, de la société civile mais aussi de ses grands hommes.
D'échanges d'abord essentiellement professionnels sur les thèmes de la fortification, de la conception des plans et du suivi des chantiers, Vauban glisse peu à peu vers des lettres plus libres, devisant sur des sujets de plus en plus variés : politiques, scientifiques, économiques ou parfois plus personnels.

Guillaume Monsaingeon présente les lettres de façon à les mettre en perspective dans leur contexte historique mais aussi dans celui de la vie de Vauban. Dans le droit-fil de ses précédents travaux, il entend dépasser la mythologie de l'homme de guerre, afin de restituer à Vauban la place qui lui revient : celle d'un classique. Cette lecture renouvelée, plus large et moins convenue, présente un Vauban précurseur de la démographie et du territoire, un rationaliste à l'esprit critique et ouvert, porteur d'une pensée à la fois civile et politique.
Une iconographie abondante et variée - dont une grande partie est publiée pour la première fois - s'attache à illustrer les lieux, personnages et événements de la vie de Vauban, mais aussi à rendre compte, par les dessins, croquis ou plans réalisés dans son atelier, de la variété de ses réflexions."


Qui est l'auteur ?

"Guillaume Monsaingeon enseigne la philosophie à Marseille.
Pour plus d'infos, voir livre précédent."
:wink:



:arrow: Vauban. L'intelligence du territoire., par Martin Barros, Nicole Salat, Thierry Sarmant, préface de Jean Nouvel (éditions Nicolas Chaudun, novembre 2006 - 45 €)

Image

Présentation de l'éditeur :

"Trois siècles après sa mort, l'héritage de Vauban marque le territoire en profondeur. La "ceinture de fer" semble embastionner pour l'éternité les avant-postes du "pré carré". Non seulement omniprésent, voilà Vauban immortel. Infatigable travailleur, il tire des plans sous le feu des assiégés, les perfectionne dans la poussière des chantiers, la plume à la main toujours.
Il s'entretient avec Louis XIV implore Colbert, harcèle Louvois, tout doit plier au nom de la sûreté des frontières.
Bâtisseur donc, autant que "preneur de murailles", mais encore administrateur ou réformateur, Vauban incarne cette certitude "moderne" que l'Etat peut se faire démiurge, modeler le territoire, façonner le paysage, et finalement transformer l'ordre social.
Ce portrait d'ingénieur au travail se fonde notamment sur l'insoupçonnable collection de plans et de dessins conservés au château de Vincennes.
La fraîcheur des coloris, la précision du trait servent une incroyable intelligence du territoire. Car si pour établir une citadelle, il faut en dresser les murs, il faut aussi l'approvisionner en eau et en vivres, la doter de magasins, d'ateliers, d'arsenaux, d'un hôpital, d'une église... Il faut encore lui ménager des accès à la fois faciles à ses usagers et funestes à ses assaillants... Tous ces efforts resteraient vains sans une parfaite connaissance du terrain.

Outre les ressorts d'un véritable génie et quelques fleurons de l'architecture du Grand Siècle, ce que ce livre donne à voir, c'est la France de Louis XIV à vol d'oiseau."


Qui sont les auteurs ? :?:

"Martin Barros, chargé d'études au Service historique de la Défense, auteur de nombreuses études sur l'architecture militaire, a été rédacteur adjoint de la revue Fortifications et patrimoine.

Nicole Salat, responsable des archives techniques du Service historique de la Défense, a soutenu une thèse sur la défense des côtes et fait paraître un grand nombre d'instruments de recherche dans les fonds du génie militaire.

Thierry Sarmant, conservateur en chef du patrimoine, adjoint au directeur du Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale de France, a publié plusieurs ouvrages consacrés à l'Etat sous l'Ancien Régime."

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Juin 2007, 23:21 
Hors ligne

Inscription: 05 Déc 2006, 14:25
Messages: 86
:arrow: Vauban, par Bernard Pujo (Albin Michel, 1991),

Image

C'est une biographie de Vauban un peu trop mise en scène à mon goût mais intéressante.

A choisir entre Pujo, Blanchard et Virol, je n'hésiterais pas une seconde et choisirais Virol. Ce n'est pas une biographie classique comme les deux autres, mais le livre décrit magnifiquement l'humaniste, le politique, le poliorcète, etc ...
Je pense que Virol est la référence.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Juil 2007, 09:40 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5759
Localisation: Dans son monde...
J'ai oublié de citer hier :

:arrow: la carte IGN 1M923, la France de Vauban, carte au 1 : 100000 (mars 2007 - 5 €)

Image

:arrow: le hors-série des éditions Pays du Nord consacré à Vauban, pour 35 escapades historiques sur les routes des villes fortifiées, dans le Nord, la Belgique, la Normandie (et même la Bretagne. :wink: ) : Lille, Arras, Dunkerque, Le Quesnoy, Bergues, Montreuil-sur-Mer, Saint-Omer, Condé, Maubeuge, Avesnes-sur-Helpe, Amiens, Port-en-Bessin, Gravelines, Dieppe...etc. Un numéro que j'ai lu avec intérêt (5,90 €)

De plus, pour célébrer le tricentenaire de la mort de Vauban, la Monnaie de Paris a sorti des monnaies (or et argent) et une médaille.

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Oct 2007, 21:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Mai 2006, 12:32
Messages: 776
Localisation: Paris
Vient de paraître :

:arrow: Les oisivetés de Monsieur de Vauban ou Ramas de plusieurs mémoires de sa façon sur différents sujets
De Sébastien Le Prestre Vauban
Intégrale établie et préfacée par Michèle Virol
Aux Editions Champ Vallon
1500 pages et de nombreuses illustrations. Environ 45 euros

Image

Note de l'éditeur :

Le maréchal de Vauban (1633-1707), dont le nom est associé aux places fortes, joyaux de la fortification bastionnée, et à la guerre de siège menée par Louis XIV, a rédigé de très nombreux mémoires dont il a sélectionné ceux qui lui tenaient vraisemblablement le plus à cœur sous le titre «Mes Oisivetés ou ramas de plusieurs mémoires sur différents sujets». Les Oisivetés, souvent citées comme une œuvre originale et importante pour la connaissance de la France du Roi-Soleil, n’ont curieusement jamais été publiées dans leur intégralité. Ce recueil, cité par Fontenelle dans l’éloge funèbre de Vauban à l’académie des Sciences comme exemplaire du génie de son auteur, n’existe dans aucune bibliothèque et l’intérêt qu’il suscite se heurte toujours à la dispersion des volumes qui le composent et au silence du maréchal sur ses intentions. Un travail historiographique a été nécessaire pour établir la liste des mémoires regroupés dans les douze tomes mentionnés par Fontenelle et offrir cette édition critique, première publication intégrale des Oisivetés.
C’est bien une version inédite des vingt-neuf mémoires présentés et annotés par des historiens spécialistes qui est enfin proposée ici. Ces textes, qui forment un ensemble de près de 3650 pages manuscrites, ont été établis à partir de la version conservée dans le fonds privé des archives du maréchal (fonds Le Peletier de Rosanbo).
Par la diversité des sujets traités, c’est la France du règne de Louis XIV qui se dessine au fil du recueil. La recherche d’une solide documentation descriptive, chiffrée, officielle ou officieuse, une observation exercée par d’innombrables déplacements dans le royaume au cours de cinquante années de travail acharné, un solide bon sens et une volonté démonstrative donnent au témoignage de Vauban une grande crédibilité. Son argumentation, qui se veut irréfutable, repose souvent sur des calculs, sur des cartes, des descriptions et des témoignages. Particulièrement soucieux de la défense du royaume, il multiplie les recommandations concernant la double ligne de places fortes, le développement des camps retranchés et une meilleure organisation des troupes et des munitions des places pour éviter les dépenses inutiles. Dans le même esprit, il examine les effets défavorables de la politique royale : révocation de l’édit de Nantes, excès de la fiscalité, inutilité des courtisans, abandon des colonies, annexion de territoires au-delà des bornes naturelles, acceptation de la couronne espagnole pour Philippe d’Anjou, petit-fils de Louis XIV. Tous les mémoires des Oisivetés rappellent que la première mission du monarque doit être le bonheur et l’accroissement de ses sujets, conditions de leur obéissance. Celui qui fut tout au long de sa carrière militaire le fidèle serviteur du monarque absolu se révèle ainsi, dans les écrits de l’automne de sa vie, un homme des Lumières.


Lire aussi cet article :
http://www.lefigaro.fr/litteraire/20071 ... esien.html

_________________
Cœurs sensibles, cœurs fidèles qui blâmez l’amour léger, si l’amour porte des ailes n’est-ce pas pour s’envoler ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Oct 2007, 22:30 
Hors ligne

Inscription: 09 Oct 2007, 21:55
Messages: 10
Localisation: Paris
je ne sais pas vraiment si ça a sa place ici mais le réseau des sites majeurs de Vauban a porté sa candidature pour l'inscription de l'ensemble de l'oeuvre du maître, ce qui n'est pas négligeable :wink:

:arrow: http://www.sites-vauban.org/rubrique.php3?id_rubrique=54


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Déc 2007, 15:53 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 23:47
Messages: 5759
Localisation: Dans son monde...
Viennent de paraître :

:arrow: Vauban et les voies d'eau. Les étoiles de Vauban., par Michèle Virol (les éditions du huitième jour, novembre 2007 - 22 €)

Image

Présentation de l'éditeur :

"Le Vauban, ingénieur hydraulicien, n'est guère connu. Pourtant, sa prédisposition à "corriger" les rivières pour les rendre navigables ou utiles est une constante. Il a fait réaliser d'innombrables fossés, écluses, bassins, canalisations souterraines, aqueducs... L'hydraulique a toujours été au coeur de sa pensée d'ingénieur et d'économiste.

Cet ouvrage largement illustré montre les grands chantiers hydrauliques, comme l'aqueduc de Maintenon ou le canal de Languedoc. Quant aux plans dessinés par Vauban, pour certains inédits, ils donnent une idée des solutions envisagées par ce technicien de génie."




:arrow: Vauban, bâtisseur du Roi-Soleil. Fortification, urbanisme, architecture. Ouvrage collectif sous la direction d'Isabelle Warmoes et Victoria Sanger (une coédition de la Cité de l'architecture et du patrimoine, du Musée des plans-reliefs et de Somogy-éditions d'art, novembre 2007 - 49 €)

Image

Cet ouvrage paraît à l'occasion de l'exposition Vauban, bâtisseur du Roi-Soleil qui se tient depuis le 14 novembre 2007 et jusqu'au 5 février 2008 à la Cité de l'architecture et du patrimoine, au palais de Chaillot (Paris).

Présentation de l'éditeur :

"Sébastien Le Pestre, Maréchal de Vauban (1633-1707), est le plus connu des ingénieurs militaires français. Au cours de sa carrière, il a connu l'aménagement de 160 forts et places fortes à travers toute la France. Face à cet héritage successivement adulé, détourné, rejeté et enfin restauré, l'ouvrage propose une vision d'ensemble des interventions de Vauban en matière de fortification, d'urbanisme et d'architecture et s'attache à les replacer dans leur contexte, celui de la volonté de rationalisation de l'art de la guerre caractéristique du règne de Louis XIV. Il aborde aussi les enjeux liés à la conservation, la restauration et la reconversion de ces sites."



:arrow: La place forte de Mont-Dauphin, par Nicolas Faucherre (coédition Actes Sud / Cité de l'architecture et du patrimoine / Aristeas, novembre 2007 - 32 €). Avec un DVD permettant des visites virtuelles.

Image

Présentation de l'éditeur :

"Créée ex nihilo par Vauban en 1692, Mont-Dauphin est un des sites emblématiques de la fortification bastionnée en France.
L'ouvrage permet de comprendre la mise en place et la diffusion de la pensée normatrice de Vauban à travers l'évolution de la place forte qui a constitué l'apothéose de son oeuvre et de son héritage."

_________________
"La vie est comme une bicyclette. Tant que vous continuez de pédaler, vous avancez."
Otto de Habsbourg-Lorraine (20 novembre 1912 - 4 juillet 2011)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage