Annonce du forum à l'attention des invités

Bienvenue sur la nouvelle mouture de La Folie XVIII e. :D

Vous êtes invité(e) à vous identifier ou, à défaut, vous enregistrer, pour pouvoir profiter pleinement de ce forum. 8)

Louis-Auguste & M. de Marigny, administrateurs



Nous sommes le 16 Nov 2018, 19:38

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 06 Mar 2009, 20:40 
Citation:
Du reste, du point de vue du Zen, la réponse du patriarche est vraie : Bouddha est un navet.

J'aime bien aussi ; Je suis cependant assez frustrée de ne pas trop saisir le symbole associé au navet.
Pourquoi un navet et non un autre légume ? :lol:


Haut
  
 
MessagePosté: 06 Mar 2009, 21:47 
Hors ligne
Régicide
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2005, 18:49
Messages: 1200
Localisation: Paris
Parce que le navet est un légume sans valeur, fade et creux. :lol:

Il s'agit d'un koân, d'une absurdité apparente dont le sens caché sert de support à la méditation. Ne m'en demandez pas plus, le Zen, c'est bien difficile... :oops: :lol:
Pour revenir à Jakuchû, il est vrai qu'il aimait beaucoup les légumes, surtout les navets, les bolets et les aubergines dont il a souvent fait le sujet de ses lavis. Mais je pense que Sam nous montrera tout ça demain... :D

_________________
Quand les hommes ne peuvent plus changer les choses, ils changent les mots.
Jean Jaurès


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Mar 2009, 21:51 
Hors ligne
Directeur des Bâtiments du Roi
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2005, 22:01
Messages: 351
Claudine Cavalier a écrit:
Parce que le navet est un légume sans valeur, fade et creux. :lol:

Il s'agit d'un koân, d'une absurdité apparente dont le sens caché sert de support à la méditation. Ne m'en demandez pas plus, le Zen, c'est bien difficile... :oops: :lol:


Ca me semble même paradoxal. :D
Mais j'ai dû manquer un épisode... :roll:

_________________
« De là aussi on peut tirer cette règle générale qui trompe rarement, si même elle trompe jamais : c'est que le prince qui en rend un autre puissant travaille à sa propre ruine ; car cette puissance est produite ou par l'adresse ou par la force : or l'une et l'autre de ces deux causes rendent quiconque les emploie suspect à celui pour qui elles sont employées. » (Machiavel)

phpBB [media]


A lifetime of adventure (Tuomas Holopainen)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Mar 2009, 22:08 
Citation:
Parce que le navet est un légume sans valeur, fade et creux.

Il s'agit d'un koân, d'une absurdité apparente dont le sens caché sert de support à la méditation. Ne m'en demandez pas plus, le Zen, c'est bien difficile...


Absolument passionnant, tout cela. :lol:

Je vais suivre ce sujet avec entrain.


Haut
  
 
MessagePosté: 06 Mar 2009, 22:09 
Hors ligne
Régicide
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2005, 18:49
Messages: 1200
Localisation: Paris
Oui, on peut aussi appeler ça un paradoxe. Il existe des quantités de textes de ce genre dans la tradition chan, puis zen, dont certains sont trop indécents ou répugnants pour être reproduits dans un forum aussi bien tenu que celui-ci :mrgreen: . Le Bouddha s'y retrouve assimilé à plein d'objets parfois... surprenants, et même davantage. Les premiers patriarches, qui étaient chinois, ont fait très fort dans ce domaine. :oops: :mrgreen:

Malheureusement, le sujet nous entraîne bien trop loin des bornes du forum pour que nous puissions le traiter en détail :oops: . Si j'ai le temps (mais c'est peu probable avant un moment) je posterai un fil sur l'art zen au XVIIIème siècle, qui permettra de revenir un peu sur ces étrangetés... :P

_________________
Quand les hommes ne peuvent plus changer les choses, ils changent les mots.
Jean Jaurès


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Mar 2009, 21:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Sep 2007, 13:04
Messages: 532
Je n'entends pas reprendre complètement le sujet, parce que Claudine exagère, en disant que je prétends qu'elle n'a rien compris de Jakuchû. :lol: :oops:

Seulement, je précise une chose : il existe dans l'œuvre de ce peintre, qui est très abondante, mais malheureusement en grande partie perdue, plusieurs peintures qui appartiennent à ce qu'on appelle «l'art zen » : des lavis à l'encre pure ou presque, très stylisés et libres de ton, touchant à des thèmes religieux.

Pour ne montrer que les plus célèbres, voici par exemple :

Les patriarches chinois Gama (avec sa grenouille à trois pattes, représentée dansante sur son crâne :lol: ) et Tekkai (contemplant l'esprit de Lao Tseu). A côté, c'est Fukurojin, l'étoile taoïste du bonheur. Ces trois peintures sont de convention chinoise, mais profondément japonaises dans leur traitement particulier.

Image Image Image


Également souvent reproduite, cette illustration de la parabole zen sur le singe cherchant à atteindre la lune. Et puis, une méditation, tardive, sur la mort : c'était un sujet emprunté à l'Occident, et très à la mode dans le Zen de la fin du XVIIIème siècle. :oops: :lol:

Image Image


Enfin, je montre une peinture assez à part, et qui est celle que je préfère :oops: . C'est une œuvre de style classique Kanô, sur soie, mais imprégnée d'une poésie spéciale et développant un thème bouddhiste. Les fleurs de prunier symbolisent l'Eveil, qui surgit miraculeusement sur la branche apparemment morte du corps.

Image


Le poème, écrit par Jakuchû lui-même, dit :

Touches de blanc comme la neige,
Solitaires naissent les fleurs de prunier.
Même le printemps les ignore.

C'est un exemple qui montre qu'il n'existe pas de contradiction, chez cet artiste, entre un style brillant et spectaculaire, et une pensée religieuse sévère, caractéristique du Zen.

_________________
Quand on sonde les choses, les connaissances s'approfondissent.
Les connaissances s'approfondissant, les désirs se purifient.
Les désirs une fois purifiés, le cœur se rectifie.
Le cœur étant rectifié, on peut réformer sa personne.

Kong Tseu, La Grande Etude


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Mar 2009, 23:05 
Citation:
C'est un exemple qui montre qu'il n'existe pas de contradiction, chez cet artiste, entre un style brillant et spectaculaire, et une pensée religieuse sévère, caractéristique du Zen.

Oui, tout semble intense et puissant, réel, chez cet artiste.

La peinture aux "fleurs de pruniers" est sublime.
J'aime beaucoup les tons.


Haut
  
 
MessagePosté: 10 Mar 2009, 07:27 
Hors ligne
Régicide
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2005, 18:49
Messages: 1200
Localisation: Paris
Merci des compléments, Sam. :D

Moi, c'est surtout le singe qui me plaît. Et la grenouille de Gama, bien entendu. :lol: :bravo:
C'est vrai que là, on est en plein dans ce qu'en Occident, on connaît sous le nom d'"art zen"... Quelle idée, de représenter l'un des plus grands saints du bouddhisme de dos, réduit en quelques traits à un crâne chauve où danse un monstre... :bravo:

Mais j'ai une question : qu'est-ce que c'est que cette histoire, qui veut que Jakuchû ait été aveugle dans les dernières années de sa vie, qui sont celles où il a peint, apparemment, ses oeuvres les mieux inspirées? :shock: Les fleurs de pruniers, qui datent de cette époque (les années 1790), seraient alors une image mentale et non une représentation du monde physique, mais cela me paraît impossible. :oops: Comment aurait-il pu peindre ce genre de chose sans y voir?

Si vous avez des précisions sur cette affirmation, qu'on trouve dans les histoires les plus sérieuses de la peinture japonaise, je suis preneuse...

_________________
Quand les hommes ne peuvent plus changer les choses, ils changent les mots.
Jean Jaurès


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Mar 2009, 07:35 
Hors ligne
Régicide
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2005, 18:49
Messages: 1200
Localisation: Paris
Tiens, en surfant sur le net, je tombe sur l'information qu'on aurait retrouvé deux oeuvres perdues de Jakuchû il y a quelques mois... :D

On peut en admirer une ici.

Et le diaporama proposé n'est pas mal non plus... :P

Aucun doute, il était doué pour représenter les singes! :bravo:

_________________
Quand les hommes ne peuvent plus changer les choses, ils changent les mots.
Jean Jaurès


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Mar 2009, 13:11 
Citation:
Les fleurs de pruniers, qui datent de cette époque (les années 1790), seraient alors une image mentale et non une représentation du monde physique, mais cela me paraît impossible. :oops: Comment aurait-il pu peindre ce genre de chose sans y voir?

Ce serait effectivement prodigieux, mais l'artiste l'était.
La question me taraude à présent. :D


Haut
  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
phpBB SEO
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson. Stone textures by Patty Herford.
With special thanks to RuneVillage